MAROC
24/12/2017 13h:21 CET

Les troubles de la personnalité chez les prisonniers bientôt sous la loupe

zodebala

SANTÉ CARCÉRALE - Longtemps observés, mais jamais sérieusement examinés, les troubles de la personnalité et du comportement chez la population carcérale de la région de Casablanca feront bientôt l'objet d'une étude scientifique.

Une convention a été signée dans ce sens entre la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), l'Organisation internationale de la réforme pénale (PRI) et la faculté de Médecine et de pharmacie de Casablanca. Cet accord vise à mettre en place un plan opérationnel pour la réalisation de l'étude qui permettra de définir les moyens pédagogiques de mise en œuvre de l'accompagnement psychologique et social des détenus.

En effet, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus d'un détenu sur deux dans le monde souffre d'un trouble mental. Un chiffre qui n'a pas encore été déterminé au Maroc, d'où l'intérêt d'une telle étude.

La convention a été signée le 22 décembre à Rabat par Mohamed Salah Tamek, délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Haytham Chebli, adjoint du directeur de la région MENA à la PRI et par Mustapha Abou Maârouf, doyen de la faculté de Médecine et de pharmacie de Casablanca.

LIRE AUSSI: