TUNISIE
22/12/2017 07h:50 CET

Pénurie de vaccins pour la grippe? La directrice générale de la Santé précise

injecting injection vaccine vaccination medicine flu man doctor insulin health drug influenza concept - stock image
scyther5 via Getty Images
injecting injection vaccine vaccination medicine flu man doctor insulin health drug influenza concept - stock image

Cette année, la grippe arrive en force en Tunisie. Même si le seuil d'épidémie n'est pas encore atteint, un état de panique a été déclenché chez les Tunisiens notamment après le décès de plus de dix personnes dont deux femmes enceintes après avoir attrapé le virus H1N1.

"Nous avons enregistré 10 morts jusqu’à présent. Cependant, les cas touchés par ce virus sont, principalement, localisés au Grand-Tunis. Il commence à se propager dans les gouvernorats de Siliana et de Bizerte" a annoncé le ministre de la Santé Imed Hammami dans une interview accordée à El Hiwar Ettounsi.

Inquiets, plusieurs personnes se sont donc ruées vers les pharmacies les plus proches pour se faire vacciner contre la grippe. De ce fait, nombreuses officines se sont retrouvées en rupture de stock.

"Il ne faut pas s’affoler" a rassuré la directrice générale de la Santé Nabiha Borsali Falfoul à Shems Fm. "Il faut juste suivre les consignes d'hygiènes et se protéger du froid" a-t-elle poursuivi. Elle a rappelé que ceux qui ont déjà attrapé le virus de la grippe n'ont pas besoin de faire un vaccin. "Ils sont déjà immunisés" a-t-elle indiqué.

Crainte de pénurie

La responsable a, par ailleurs, fait remarquer que le stock de vaccins à la pharmacie centrale risque la pénurie. "Nous avons actuellement entre 4000 et 5000 doses de vaccin" a-t-elle précisé. Une quantité très faible qui ne satisfaisait pas la grande afflux de patients. Elle a noté que plusieurs dispositifs ont été pris pour pallier à ce manque. "Une réunion a été tenue, jeudi, regroupant les différentes parties concernées pour trouver une solution à la crise" a-t-elle souligné.

D'après Nabiha Borsali Falfoul, un nouvel approvisionnement sera attendu mardi prochain en ajoutant que des nouvelles commandes ont été lancées par les pharmaciens pour combler le déficit.

300.000 doses de vaccins déjà écoulées

De son côté Chedly Sandri, Président du Conseil national des pharmaciens, est revenu sur les problèmes d'approvisionnement. Il a expliqué que la complexité des procédures est parmi les principales raisons derrière cette pénurie. Il a indiqué que près de 300 mille doses de vaccins se sont écoulées. "Ils ont été commandés depuis le mois de juin dernier" a-t-noté.

Sandri a précisé, d'autre part, que les 4000 doses de vaccins disponibles actuellement doivent couvrir d'ici mardi prochain les 2000 pharmacies du pays. "Ce qui représente une moyenne de deux vaccins pour chaque pharmacie. C'est insuffisant" a-t-il répliqué.

Il a, toutefois, mentionné que d'ici mardi le vaccin sera disponible en quantité suffisante. "Plus de 50 mille vaccins seront disponibles à parti du mardi" a-t-il affirmé.

Des gestes simples pour s’éloigner des virus

Des mesures d’hygiène simples et efficaces sont recommandées pour ne pas attraper la grippe. La Directrice Générale de la Santé, Nébiha Boursali Falfoul a mis l’accent sur la nécessité de bien se laver les mains et d’utiliser des mouchoirs en papier en cas de toux ou d’éternuement et les jeter tout de suite après. La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant de certaines infections chroniques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.