MAROC
21/12/2017 12h:32 CET | Actualisé 21/12/2017 12h:34 CET

Danny Masterson, l'acteur star de "That '70s show", accusé de viol par une cinquième femme

JONATHAN ALCORN / REUTERS
L'acteur star de "That's 70's show", accusé de viol par une cinquième femme

HARCÈLEMENT SEXUEL - Une cinquième femme a décidé de parler. L'actrice américaine Bobette Riales a accusé de viol sur Twitter, l'acteur star de "That '70s show" et "The Ranch" sur Netflix, Danny Masterson.

"Je suis restée silencieuse trop longtemps. Danny Masterson m'a violée plusieurs fois. Tout ce que je demande c'est la justice, et d'empêcher que cela n'arrive à quelqu'un d'autre, comme c'est le cas depuis un certain temps. Ma vérité sera entendue. J'admire la force de Chrissie Bixler", écrit-elle, suivi du hashtag "#Me Too".

Chrissie Bixler fait aussi partie des femmes qui ont accusé Danny Masterson. Cette dernière a tenu à répondre à Bobette Riales: "Tu es formidable. Je suis si fière de toi. Il ne fera plus jamais subir ça à un autre être humain. C'est un voleur dans la nuit, mais il a sous-estimé quelque chose de précieux que nous possédons: notre voix".

Une pétition contre la diffusion de la série "The Ranch"

Le 3 novembre dernier, une pétition demandait à Netflix d'abandonner la diffusion de la série "The Ranch" en raison de ces accusations de viol. Face à la polémique, Netflix a exclu Danny Masterson au début du mois de décembre. "La production continuera sans lui en 2018", a précisé la plateforme de streaming au HuffPost US.

Selon cette pétition, les quatre autres femmes auraient été violées au début des années 2000. Selon d'autres informations du HuffPost US, trois des victimes sont membres de l'Eglise de Scientologie, tout comme l'acteur. En 2004, l'une des accusatrices avait fait une main courante auprès de la police après avoir été violée l'année précédente. Elle affirme avoir été sexuellement agressée pendant qu'elle était inconsciente.

Le dossier judiciaire de l'acteur a été rouvert quand de nouvelles accusatrices sont sorties de l'ombre, selon la pétition qui précise que le bureau de la procureure de Los Angeles Jackie Lacey examine cette affaire depuis le mois d'avril.

LIRE AUSSI: