ALGÉRIE
20/12/2017 13h:21 CET | Actualisé 20/12/2017 13h:22 CET

Fontaine Ain El Fouara: l'auteur de l'acte de vandalisme en détention provisoire, début de la restauration ce jeudi

Facebook/Noufel.Bouguessa

L’auteur de l'acte de vandalisme de la statue d’Ain El Fouara à Sétif a été présenté ce mercredi 20 décembre 2017 devant le juge d’instruction du tribunal de Sétif. Selon l'agence officielle (APS), il sera mis en détention provisoire jusqu'aux résultats de l'expertise médicale sur son état de santé psychologique.

La fontaine Ain El Fouara, monument emblématique de la ville de Sétif, a été vandalisée lundi 18 décembre 2017, avec un marteau et un burin par un individu dénommé A.A (34 ans), issu de la commune de Béni Hocine (nord de la wilaya de Sétif).

L'auteur de cet acte de vandalisme, qui a détérioré la partie du visage et de la poitrine de la statue, était déjà présenté comme souffrant d'une "déficience mentale à 100%", avait précisé le chargé de communication de la sûreté de wilaya, Abdelouaheb Aissani.

La même source a rajouté ce mercredi que le début des travaux de restauration, qui seront effectués "selon des normes modernes", seront entamés demain, citant le directeur par intérim de la Culture à la wilaya de Sétif, Yazid Gherzouli.

Le même responsable a affirmé que cette restauration sera composée de trois étapes. La première sera une étude à travers un scan et une modélisation tridimensionnelle qui nécessitera d'ailleurs un temps ensoleillé, et qui sera menée par des experts du affiliés à l'Université de Sétif.

La deuxième étape de cette restauration est le traitement des résultats du scan afin de cibler précisément les dommages subis par la fontaine Ain El Fouara lors de cet acte de vandalisme avant de commencer la restauration effective.

Le directeur par intérim de la Culture de Sétif a expliqué que ces travaux, qui seront menées selon des "normes scientifiques modernes", visent à restaurer ce monument emblématique de toutes les détériorations, y compris celles subies par l'attentat de 1997.

La durée des travaux est toutefois "indéterminée" selon M. Gherzouli, qui explique que la première phase de cette restauration, c'est-à-dire le scan et la modélisation 3D, durera plus de 10 de jours.

La détérioration de la fontaine Ain Fouara a suscité une vague d'indignation, tant chez la presse, nationale et internationale, les citoyens, les internautes que chez les responsables. Les internautes ont qualifié cet acte de "choquant", "désolant" et "rétrograde", exprimant leur désarroi sur les réseaux sociaux.

Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, a de son côté qualifié cet acte d'"hystérique" et "irréfléchi".

LIRE AUSSI: Taisez-vous les hommes, avant de parler, demandez-nous d'abord pardon

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.