ALGÉRIE
19/12/2017 07h:29 CET | Actualisé 19/12/2017 07h:29 CET

Suppression du système de licences d'importations en 2018

Algiers Port, General View of Algiers on November 24, 2017 Algerian voters are choosing new local leaders in an election marked by the frustration of growing poverty caused by low oil prices. More than 50 political parties present candidates in Thursday's elections for mayors and council members in 1,541 cities and 48 local assemblies (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)
NurPhoto via Getty Images
Algiers Port, General View of Algiers on November 24, 2017 Algerian voters are choosing new local leaders in an election marked by the frustration of growing poverty caused by low oil prices. More than 50 political parties present candidates in Thursday's elections for mayors and council members in 1,541 cities and 48 local assemblies (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Le système des licences d'importations, mis en vigueur en 2016, sera supprimé en 2018, a annoncé mardi à Alger le ministre du Commerce, Mohamed Benmerradi, lors d'une réunion avec les cadres de son secte

Expliquant cette décision, M. Benmerradi a fait valoir que le système des licences d'importations a non seulement "montré ses limites" mais c'est aussi un système "bureaucratique" et "manquant de transparence" sans compter qu'il a engendré parfois des problèmes d'approvisionnement.

Pour les véhicules, qui seront aussi concernés par la suppression des licences d'importation dès 2018, M. Benmerradi a indiqué que les contingentements quantitatifs d'importations ne pourraient être réinstaurés qu'"en cas de nécessité".

Toutefois, a-t-il ajouté, des mesures d'encadrement du commerce extérieur sont prévues en 2018, et ce, afin de protéger la production nationale et d'éviter une nouvelle envolée de la facture d'importations.

Selon ses pronostics, les importations devraient atteindre à la fin 2017 les 45 milliards de dollars contre 46,7 milliards de dollars à fin 2016.

Pour l'année 2018, a-t-il ajouté, la facture d'importation devrait baisser à 30 milliards de dollars.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.