TUNISIE
18/12/2017 13h:04 CET

Pour Adnen Manser, la députation de Yassine Ayari représente la victoire de l'anti-système

Facebook/Adnene Mansar

500.000 dinars tunisiens, c'est le coût des élections législatives partielles en Allemagne. Pour Adnen Manser, dirigeant au sein du parti "Al Irada", c'est du gaspillage. "Dans un pays aux bords d'une politique d'austérité, dans un pays en crise, on se permet cette blague, de libérer un siège..." a-t-il affirmé.

Cependant "ce gaspillage a abouti à quelque chose de positif", a-t-il déclaré sur les ondes de Mosaïque fm.

Yassine Ayari du mouvement Al-Amal a remporté les élections législatives partielles dans la circonscription de l'Allemagne avec 265 voix au terme des élections qui se sont déroulées du 15 au 17 décembre 2017.

265 voix, un nombre minuscule, le taux général de participants ayant été de 5% seulement, soit 1325 électeurs en tout.

"N'est ce pas une honte pour toute la classe politique en Tunisie?" demande l'animateur à Adnen Manser. Pour ce dernier, ça l'est, mais seulement pour des partis bien précis: "C'est une honte pour une logique qui s'est habillée d'un timbre démocratique" a-t-il indiqué qualifiant certaines alliances d' "homo-politiques" ou les désignant comme un "mariage homosexuel".

Ce qui est arrivé est "une punition pour les politiciens en qui le peuple a perdu confiance", a-t-il renchéri.

"Le système a pris un coup! (...) Ici, c'est l'anti-système qui a gagné! Yassine Ayari est maintenant député au parlement" a-t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.