TUNISIE
18/12/2017 10h:01 CET

Le cri de détresse de ces réfugiés pour trouver une vie digne en Tunisie (VIDÉO)

Capture écran/FacebooK/IADH UNHCR

"Où aller? Fuir pour devenir l'otage de l'instrumentalisation et de la peur?", c'est le cri de détresse des réfugiés en Tunisie, à travers une vidéo diffusée par l'Institut arabe des droits de l'Homme et le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), intitulée "Ils n'ont personne" (#شكون_ليهم). On y voit un réfugié syrien fuyant la guerre qui ravage son pays, une mère sénégalaise violée dans le pays où elle était allée chercher du travail, un Centrafricain qui a perdu sa femme et ses enfants pendant la guerre, tous aspirent à une vie digne en Tunisie.

Le 18 décembre est la Journée internationale de la migration. L'Institut arabe des droits de l'Homme et le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) plaident, à cette occasion, pour une loi qui protège les réfugiés et les demandeurs d'asile en Tunisie.

Pour Mazin Abu Shanab, représentant du HCR, l'adaptation d'une loi sur l'asile "sera un grand accomplissement pour la Tunisie, faisant d'elle le premier pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient à adopter cette loi humaine qui donnera aux réfugiés leurs droits et déterminera leurs devoirs", a-t-il affirmé au HuffPost Tunisie.

LIRE AUSSI: Entre le mal du pays et l'absence de droits, le calvaire des réfugiés syriens en Tunisie

650 réfugiés se trouvent en Tunisie, des Syriens en majorité, mais aussi d'autres nationalités du Moyen-Orient et de l'Afrique Subsaharienne. Ces chiffres sont en baisse ces dernières années, selon le Directeur des programmes du Croissant Rouge Tunisien.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.