ALGÉRIE
18/12/2017 06h:53 CET | Actualisé 18/12/2017 06h:53 CET

Algérie : Une ordonnance "intelligente" sera bientôt proposée aux médecins

Doctor showing digital tablet to woman. Female patient sitting with health professional. They are against window in hospital.
Nomad via Getty Images
Doctor showing digital tablet to woman. Female patient sitting with health professional. They are against window in hospital.

L’entreprise e-SAHTI, startup spécialisée dans les systèmes d’information pharmaceutique, lancera bientôt une ordonnance électronique et intelligente destinée aux praticiens de la santé, a-t-on appris du co-fondateur de la startup et de la plateforme Pharmnet-Dz, Karim Ibachirene.

Cet outil digital "va permettre aux médecins d’établir des prescriptions numérisées imprimables et enregistrable dans les dossiers numériques des patients d’une manière sécurisée".

C’est une première en Algérie, cet outil innovant et très pratique facilite la tâche aux médecins et assure l’établissement d’ordonnances lisibles et sans erreurs. Comment ? selon Karim Ibachirene "l’ordonnance intelligente de Pharmnet-dz.com permet de détecter les interactions entre les médicaments prescrits dans l’ordonnance avec un contrôle continu et régulièrement mis à jour". Et d’expliquer que lors du remplissage de l’ordonnance, en cas d’existence d’une interaction entre deux médicaments, une fenêtre d’alerte s’affiche pour prévenir le médecin prescripteur. "Cet outil fonctionne avec l’encyclopédie des médicaments disponibles en Algérie qui est, à son tour, mis à jour constamment", assure-t-il.

Pour ce qui est des fonctionnalités de cette ordonnance intelligente, les médecins prescripteurs n’ont qu’à avoir des accès professionnels dans la plateforme pharment-dz.com pour pouvoir ensuite utiliser la base données de l’encyclopédie des médicaments produits et vendus en Algérie.

Eviter les interactions médicamenteuses

"C’est une application très facile à utiliser, insiste Karim Ibachirene, elle fonctionne en ligne et permet aux médecins de rédiger le nom et l’âge du patient, comme l’ordonnance classique. Ensuite, dans la fenêtre suivante, le médecin n’a qu’à prescrire les médicaments par leur nom commercial avec posologie et QSP (quantité suffisante pour) ou la quantité. Avant l’impression ou la sauvegarde de l’ordonnance sous format PDF, le système Pharmenet-dz contrôle automatiquement l’existence des interactions", a-t-il détaillé.

Le patient obtient une copie de l’ordonnance imprimée. Une fois à l’officine, le pharmacien, à son tour abonné à Pharmnet, n’a qu’à accéder au contenu de l’ordonnance grâce au scan du codes-barres de l’ordonnance où il aura un accès direct aux détails, même aux équivalents existant dans le marché algérien en cas d’indisponibilité du médicament prescrit.

Pour que l’outil de Pharmnet-dz soit labellisé, des partenariats ont été signés avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP) et la Société algérienne de la médecine générale (SAMG), d’une part et des contacts sont en cours avec les institutions de la santé d'autre part.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.