ALGÉRIE
17/12/2017 05h:46 CET | Actualisé 17/12/2017 05h:46 CET

Les chaines privées ne seront pas obligées d'émettre via le satellite algérien Alcomsat-1

APS

Les chaînes de télévisions privées agréées en Algérie ne seront pas obligées de diffuser leurs programmes via le satellite algérien Alcomsat-1.

Dans une déclaration à la presse en marge d'une cérémonie organisée au siège de la Radio algérienne à l'occasion de la célébration du 61e anniversaire de la création de la radio "La voix de l'Algérie libre et combattante", le ministre de la communication M. Djamel Kaouane a qualifié d'"acquis important", le satellite algérien Alcomsat-1, soutenant à ce propos que "les chaînes privées sont libres de choisir de diffuser leurs programmes via le satellite algérien et nous n'allons pas leur imposer cela".

Le satellite algérien qui dispose de plus de cent fréquences de chaînes télévisées et radiophoniques, peut voir sa performance augmenter en réceptionnant des chaînes attractives pouvant contribuer à sa réussite", a-t-il dit, ajoutant que ceci ne peut se faire sans un "cahier de charges claire".

Le satellite Alcomsat-1, lancé avec succès dimanche après-midi, porté par le lanceur chinois Long March 3B, depuis la station Xichang Satellite Launch Center, située dans la province du Sichuan à 2200 Km au sud-ouest de Pékin, dispose de 33 transpondeurs dont neuf (9) sont dédiés à la diffusion de chaines de télévision et de radios numériques. Il permettra aussi la diffusion de l'internet à très haut débit (20 Mb/s) sur la bande KA qui couvre l'ensemble du territoire algérien.

Par ailleurs, M. Kaouane a indiqué que l'Arrêté portant lancement d'appels à candidature pour l'octroi de licences pour la création de services de télédiffusion thématiques, au sujet duquel il avait déclaré qu'il sera réexaminé avec les acteurs concernés pour son adaptation aux exigences de la scène médiatique audiovisuelle en Algérie, "est cours d'examen et nécessite plus de temps pour son évaluation des points de vue économique et technique".

Cet arrêté, paru dans le journal officiel, concerne l'octroi de 7 licences et la création de 7 services de télédiffusion thématiques à caractère politique, économique et social.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.