TUNISIE
15/12/2017 11h:08 CET

La Tunisie organisera l'Africa Blockchain Summit en mai prochain

Blockchain network concept , Distributed ledger technology , Block chain text and computer connection with blue background
Zapp2Photo via Getty Images
Blockchain network concept , Distributed ledger technology , Block chain text and computer connection with blue background

La Tunisie organisera l' "Africa Blockchain Summit" en mai prochain a révélé vendredi la Banque Centrale de Tunisie dans un communiqué.

Celui-ci aura pour thème "la technologie des registres distribués (Blockchain) et les perspectives qu’elle offre dans les domaines bancaire et financier" indique la Banque Centrale.

Cette conférence regroupera un espace de dialogue et d'échange d'expériences sur les avancées dans la technologie "blockchain".

Ce sommet regroupera ainsi l'ensemble des gouverneurs des banques centrales africaines, des institutions multinationales, des acteurs africains de la finance mais également des académiciens et des chercheurs.

Longtemps assimilée au Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui a fait la fortune de son mystérieux inventeur Satoshi Nakamoto, la technologie blockchain sort aujourd’hui de l’ombre, ayant des applications qui vont bien au-delà des monnaies virtuelles, et qui pourraient changer beaucoup de choses dans notre vie quotidienne.

De nombreux acteurs (entreprises, gouvernements, etc) envisagent l’utilisation de cette technologie pour d’autres cas que la monnaie numérique.

Concrètement, la Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, sécurisée et fonctionnant sans organe centralisant les données qui consiste à enregistrer des transactions entre différentes entités chez chacune de ces entités sans recours à une base de données centrales.

En Tunisie, quelques pionniers s’y mettent déjà à l’instar de la Poste qui enregistre et authentifie tous les échanges monétaires réalisés par les utilisateurs de son système e-dinar.

La Poste qui est leader en matière d'inclusion financière et sociale via la promotion des prestations de service numériques en Tunisie, a notamment introduit l'e-commerce et facilité bon nombre d'opérations administratives avec l'e-gouvernement. En octobre 2015, la Poste avait procédé au lancement de l'expérience Blockchain en

partenariat avec les startups Fintech tunisiennes. Ainsi, on compte actuellement près de 700 mille utilisateurs de cartes prépayées e-dinar, 520 mille abonnés au services de paiement par SMS/USSD comme le transfert d'argent, le paiement de factures, etc..

Plus de 2,5 millions de transactions sont également enregistrées chaque année.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.