14/12/2017 10h:16 CET | Actualisé 14/12/2017 10h:16 CET

Prévisions Ericsson: Un milliard d'abonnements 5G en 2023

Bosca78 via Getty Images

C’est au Stand All du "Kiffan Club" de Bordj El Kiffan à Alger que s’est tenue la journée technologique "Ericsson Technology Day" le mardi 05 décembre 2017. Le fournisseur des solutions IT suédois a présenté sa vision et surtout ses prévisions en matière des technologies des réseaux mobiles à hauts débits.

Durant cette rencontre, les experts d’Ericsson ont cherché à démystifier, le dernier rapport sur la mobilité dans le monde, la 5G, le Cloud et l’Internet des objets (IoT, Internet of Things). Ainsi, dans la seconde édition de l’année 2017 du rapport de mobilité d’Ericsson, les experts d’Ericsson ont supervisé les audiences, les catégories de contenus consommés, les perspectives technologiques et les applications mobiles qui sont en train de changer le paysage numérique mondial. Ils ont également fourni des analyses sur les enjeux de l’évolution du développement du streaming vidéo et les stratégies d’amélioration de la vitesse de connexion des réseaux.

Les réseaux mobiles 5G couvriront plus de 20% de la population mondiale d’ici à 2023, alors que le LTE (4G) deviendra la technologie d’accès la plus dominante dans le monde. "Je pense que ce rapport fournit des informations précieuses puisqu’Ericsson est présent sur 40% des réseaux des télécommunications dans le monde. L’arrivée de la 5G en 2020, la prédominance du LTE (4G) et la poursuite de la croissance du trafic data dans le monde constituent les éléments essentiels qui ont marqué ce rapport bi-annuel", a indiqué Viktor Arvidsson, directeur de la stratégie et des affaires réglementaires d’Ericsson France. "Au troisième trimestre 2017, 170 millions d'abonnements LTE (4G) supplémentaires ont été comptabilisés dans le monde. Ceux de la 3G ont atteint les 60 millions d'abonnements. En revanche, les abonnements du GSM (2G) ont diminué de 130 millions" a-t-il ajouté.

Le plan de travail de normalisation pour la 5G a été accéléré. La norme 5G NR (New Radio) devrait être finalisée avant la fin de l’année prochaine. Les premiers services de la 5G seront commercialisés en 2019 sur plusieurs marchés, notamment aux États-Unis, en Corée du Sud, au Japon et en Chine. Pour ce qui est du LTE (4G), le rapport indique que le nombre d’abonnements dans le monde devrait atteindre les 5,5 milliards sur les six prochaines années, et une couverture de plus de 85% de la population de la planète durant la même période.

23 Go de data par abonné et par mois en 2023

D’ici à la fin de l’année 2023, la région du Moyen-Orient et de l'Afrique basculera d’une situation où la moitié des abonnements souscrits à la téléphonie mobile et de type GSM (2G) à une autre où 90% des abonnements souscrits seront destinés au haut débit mobile (3G) et (4G). "Le VoLTE (Voice over LTE) a été lancé sur plus de 125 réseaux dans plus de 60 pays. Les abonnements VoLTE devraient atteindre la barre des 5,5 milliards d’ici la fin 2023, représentant plus de 80 % des abonnements LTE et 5G cumulés", souligne le rapport d’Ericsson. Il est à rappeler que le VoLTE est une technologie qui permet aux opérateurs d'offrir simultanément des services de communication vocale et de données de qualité HD et HD+ sur les smartphones et autres terminaux mobiles.

Ce rapport montre une progression du trafic de données dans toutes les régions de la planète, qui devrait être multiplié par huit sur la période considérée, atteignant 110 exaoctets par mois à l’horizon 2023, l’équivalent de 5,5 millions d’années de streaming vidéo en HD. "Cette année, le record mondiale du volume moyen des données mensuel consommé par abonné est de 7 Go et devra atteindre les 48 Go d’ici à la fin 2023. Il est détenu par les usagers de l’Amérique du nord. La consommation de contenus vidéo continue d’être le stimulateur de cette croissance du trafic international du haut débit mobile. La génération des jeunes, correspondant à la tranche des 15-24 ans, consomme 2,5 fois plus de vidéo que celle des plus de 45 ans. Le streaming effectué à des résolutions de plus en plus élevées et l’essor des nouveaux formats, tel que la vidéo à 360°, auront un impact sur les volumes de trafic de données", lit-on dans le rapport d’Ericsson. "La vidéo à 360° utilise 4 à 5 fois plus de bande passante qu’une vidéo traditionnelle de qualité équivalente. La demande en capacité réseau poursuivra son envol", a affirmé Viktor Arvidsson.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.