MAROC
14/12/2017 08h:49 CET | Actualisé 14/12/2017 08h:54 CET

Loubna Abidar s'essaye à la chanson avec "Bella Hanouna" et le résultat ne convainc pas les internautes

youtube / capture d'écran

MUSIQUE - Révélée par son rôle dans "Much Loved", le film très controversé de Nabil Ayouch, l'actrice Loubna Abidar s'essaye dorénavant à la chanson. Elle a chanté en exclusivité mercredi 13 décembre au soir son premier titre "Bella Hanouna" sur le plateau de l'émission française "Quotidien" et présenté son clip, tourné dans les dunes de Merzouga au Maroc.

Tenues traditionnelles, danses orientales et décors des mille et une nuits, Loubna Abidar chante l'amour dont elle rêve. "Malgré les orages, j'ai du courage, je te cherche dans les nuages, finek y a habibi? J'ai des rêves, j'ai la beauté orientale, j'ai beaucoup d'amour, je comblerai tes désirs, emmène-moi loin".

Yann Barthès, présentateur de l'émission, lui demande alors le sens de la chanson et de la vidéo. "Je cherche un amoureux, je lui dis prends moi", explique tout simplement l'actrice. "Dans les pays arabes, les hommes ont le droit à 4 femmes alors j'ai fait le contraire et j'ai ramené 4 hommes dans mon clip".

Elle ajoute que l'envie de chanter lui serait venue depuis qu'elle vit en France, où elle se sent "mieux" et où elle apprend le français et "la bonne vie". Elle revient ensuite sur les deux dernières années qui ont suivi la sortie du film "Much Loved", vivement critiqué et censuré au Maroc, son pays avec lequel elle entretient des relations fragiles. "Ces deux années étaient très difficiles et d'un coup je me retrouve à Paris, j'ai trouvé cette ville magnifique et je me sens enfin femme pour la première fois de ma vie, j'ai voulu le chanter" confie-t-elle.

L'actrice affirme avoir écrit la chanson et réalisé le clip elle-même. "C'est un nouveau style que j'ai créé, qui n'existe pas, ça s'appelle le 'Loubna'" explique-t-elle en riant à Yann Barthès.

Si les spectateurs sur le plateau télé avaient plutôt l'air emballé par sa prestation, sur Twitter en revanche, les réactions fusent... et ne sont pas très positives:

LIRE AUSSI: