TUNISIE
11/12/2017 09h:48 CET

La convention Open Sky permettra la création de près de 8000 emplois, annonce le ministre du Transport Radhouane Ayara

Délégation de l'Union européenne en Tunisie

En marge de la signature en son intégralité de la convention de transport Open Sky entre la Tunisie et l'Union Européenne lundi, le ministre du Transport, Radhouane Ayara, a annoncé au micro de Mosaique FM, que cette initiative, lancée en 2008, revue en 2013 et signée en 2017 sera bénéfique au tourisme tunisien, et à l'économie tunisienne plus généralement, notamment à travers la création de près de 8000 emplois, ou même plus, en fonction du flux aérien généré.

Ayara a également annoncé un alignement des prix des billets d'avion dont le consommateur sera, bien évidemment, le principal bénéficiaire.

S'agissant du transporteur national, le ministre a annoncé que sa restructuration devient vitale et que celle-ci est en cours d'étude. À cet effet, la convention ne concernera pas l'aéroport Tunis-Carthage pendant 5 ans, en vue de laisser le temps à Tunisair de se réformer et "trouver les moyens d'investissement nécessaires pour accroître son potentiel concurrentiel".

L'Union Européenne a également publié un communiqué de presse, annonçant la signature de la convention de l'Open Sky avec la Tunisie.

Selon l'UE, cet accord permettrait de générer 2,7 % de croissance du PIB liée aux voyages et au tourisme, et accroître le trafic annuel de près de 13 % par an.

"Nous progressons aujourd’hui dans la réalisation des objectifs de la stratégie de l'UE en matière d'aviation, mais nous amenons également nos relations avec la Tunisie vers de nouveaux sommets. Cet accord aérien ambitieux permettra d’améliorer l’accès au marché et contribuera à la mise en place des niveaux les plus élevés en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement. C’est une excellente nouvelle pour le tourisme, pour les passagers et pour les entreprises!" lit-on dans le communiqué la déclaration de Violeta Bulc, Commissaire européenne aux transports.

De son côté, dans une interview sur Shems FM, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi a renouvelé sa position par rapport à la signature de la convention Open Sky, affirmant qu'il est toujours contre cette initiative car elle constitue un danger pour le transporteur national, annonçant toutefois un certain nombre de mesures envisagées pour minimiser les répercussions négatives qu'aurait cette convention sur Tunisair.

La ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Salma Elloumi, a quant à elle salué la signature de la convention, déclarant "qu'il n'y a aucune raison d’en avoir peur, d’autant que tous les pays concurrents dans ce domaine, l’ont adopté depuis longtemps, compte tenu des facilitations qu’elle offre au tourisme".

Selon elle, la signature de la convention de l’Open Sky est de nature à renforcer le flux des compagnies charter et augmenter le nombre des visiteurs notamment la catégorie des jeunes dont les ressources financières sont limitées.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.