MAROC
11/12/2017 08h:24 CET

Irak: Le 10 décembre proclamé fête nationale pour célébrer la fin de la guerre contre Daech

Iraq's Prime Minister Haidar al-Abadi tours the city of Tikrit after Iraq security forces regained control from Islamist State militants, April 1, 2015. Iraqi troops and Shi'ite paramilitary fighters were battling Islamic State on Wednesday in northern Tikrit, which officials described as the Sunni Muslim militant group's last stronghold in the city. REUTERS/Stringer
STRINGER Iraq / Reuters
Iraq's Prime Minister Haidar al-Abadi tours the city of Tikrit after Iraq security forces regained control from Islamist State militants, April 1, 2015. Iraqi troops and Shi'ite paramilitary fighters were battling Islamic State on Wednesday in northern Tikrit, which officials described as the Sunni Muslim militant group's last stronghold in the city. REUTERS/Stringer

DAECH - L'Etat Islamique (EI) définitivement vaincu en Irak, c'est ce qu'on fêté ce 10 décembre le peuple et les autorités irakiennes. Le Premier ministre irakien Haïdar Al Abadi a présidé, dimanche, un défilé militaire dans la zone verte de Bagdad, l'enclave sécurisée de la capitale où se trouvent les ministères et ambassades, et a proclamé la journée du 10 décembre fête nationale pour célébrer la victoire définitive du pays contre Daech.

Haïdar Al Abadi annonçait dès ce 9 décembre la fin de la guerre contre l'EI, après trois années de guerre et d'occupation d'un tiers du territoire par le groupuscule terroriste. Les forces gouvernementales, les milices chiites et les peshmergas kurdes, aidés par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, ont permis la libération du pays et des frontières irako-syriennes.

"Nos forces contrôlent complètement la frontière irako-syrienne et j'annonce donc la fin de la guerre avec Daech", a déclaré le Premier ministre irakien lors d'une conférence organisée par le syndicat irakien des journalistes à Bagdad. "Notre bataille est avec l'ennemi, qui voulait tuer notre civilisation, mais nous avons gagné par notre unité et notre détermination. Nous les avons vaincus en peu de temps", a-t-il ajouté.

Le peuple irakien a investi les rues de la capitale toute la nuit de samedi à dimanche pour manifester sa joie suite à la déclaration du premier ministre.

Cette annonce est intervenue deux jours après celle faite par l'armée russe, alliée du président syrien Bachar al Assad, de la défaite des terroristes en Syrie voisine.

Washington a par ailleurs salué "la fin de l'ignoble occupation" par l'Etat Islamique dans un communiqué de Heather Nauert, porte-parole du département d'Etat américain. "Les Etats-Unis s'associent au gouvernement irakien pour souligner que la libération de l'Irak ne signifie pas que la guerre contre le terrorisme, et même contre l'EI, en Irak soit terminée" a-t-elle précisé, ajoutant que les Etats-Unis apporteront leur aide au gouvernement et au peuple irakien pour sécuriser les zones libérées de Daech.

LIRE AUSSI: