ALGÉRIE
10/12/2017 07h:08 CET | Actualisé 10/12/2017 07h:08 CET

Le lancement des travaux de réalisation du port Centre en 2018

APS

Le projet du port Centre El Hamdania, de Cherchell dans la wilaya de Tipaza, initié dans le cadre d’un partenariat algéro-chinois, est arrivé à la phase des "dernières retouches" avant le début des travaux de sa réalisation en 2018, a indiqué samedi à Alger le ministre des Travaux Publics et des transports, Abdelghani Zaalane.

Le lancement des travaux de ce méga-projet était annoncé pour la fin du premier trimestre 2017, par l'ex-ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemaa Talai. M. Zaalane, relayé par l'APS, a expliqué que le retard était accusé avec intention.

"L’Avant-projet détaillé (APD) du Port Centre arrive aux dernières retouches. Nous avons fait exprès de prendre notre temps et de ne pas nous précipiter dans le lancement de ce projet stratégique afin d’éviter des surévaluations coûteuses", a-t-il déclaré à la presse en marge de la 2ème édition du symposium international sur la translogistique, le transit et l’entreposage des marchandises (Sittem).

Selon lui, les études relatives à ce projet sont complexes, surtout que ce nouveau port sera relié à des zones industrielle et logistique ainsi qu'à une pénétrante et à une voie ferrée.

"Nous avons également pris le temps qu’il faut pour parachever la régularisation des assiettes foncières, notamment les questions liées à l’expropriation des terrains et à l’indemnisation des propriétaires", a-t-il encore expliqué.

Une fois opérationnel, ce port permettra de réduire considérablement le coût de la logistique, ce qui profitera directement et essentiellement aux opérateurs, a-t-il avancé.

De son côté, le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, a souligné, lors de ce symposium, que ce nouveau port de Cherchell aura pour vocation d’acheminer les marchandises vers l’Afrique. Un raccordement de ce port à la Transsaharienne est prévu dans le futur, a-t-il précisé.

M. Benmeradi a soutenu que le Port Centre va alléger la pression sur les ports du centre du pays et réduire les coûts logistiques, en rappelant que ces coûts constituent en Algérie environ 35% du coût des produits contre 15% en moyenne dans le monde.

Pour rappel, la réalisation de ce projet a été confiée à une société mixte de droit algérien composée du Groupe public des services portuaires et de deux compagnies chinoises que sont CSCEC (China state construction corporation) et CHEC (China harbour engineering company).

Régie par la règle 51/49%, cette société mixte est chargée de réaliser les travaux d'études, de construction, d'exploitation et de gestion de cette infrastructure portuaire.

Le projet, d’un coût global de 3,3 milliards de dollars, sera financé dans le cadre d'un crédit chinois à long terme. Le délai total de réalisation du projet est de sept (7) ans, mais le projet sera progressivement mis en service. Pour le financement de la première phase de ce projet, le texte de loi de finances 2018 a consacré un budget de 150 milliards de DA.

Avec 20 mètres de tirant d'eau (hauteur de la partie immergée d'un bateau) ce port en eau profonde sera réalisé non seulement pour le commerce national par voie maritime mais aussi en tant que hub pour les échanges au niveau régional.

Il disposera de 23 quais d'une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises générales.

Il sera aussi un pôle de développement industriel, relié aux réseaux ferroviaire et autoroutier et bénéficiant, dans sa proximité immédiate, de deux sites totalisant 2.000 hectares destinés à accueillir des projets industriels.

Le trafic portuaire de marchandises dans la région centre du pays devrait atteindre, à l'horizon 2050, un volume de 35 millions de tonnes de marchandises/an et deux (2) millions de conteneurs de 20 pieds annuellement, contre 10,5 millions de tonnes traités actuellement par les ports d'Alger et de Ténès.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.