ALGÉRIE
09/12/2017 10h:56 CET | Actualisé 09/12/2017 10h:56 CET

Travaux publics et transport: plus de 9.000 mds de DA mobilisés depuis 1999

ZERALDA, ALGERIA:  An Algerian firefighter on his truck, works on a burning public Bank of Development in the center of Zeralda, in the outer western suburbs of Algiers 06 March 2006. Hundreds of youths attacked government post and bank buildings in protest of the killing of a young man in the police station. A security source said the young man entered the station at three o'clock in the morning with an axe to settle a dispute with a policeman over a love interest, and was shot by one of the po
FAYEZ NURELDINE via Getty Images
ZERALDA, ALGERIA: An Algerian firefighter on his truck, works on a burning public Bank of Development in the center of Zeralda, in the outer western suburbs of Algiers 06 March 2006. Hundreds of youths attacked government post and bank buildings in protest of the killing of a young man in the police station. A security source said the young man entered the station at three o'clock in the morning with an axe to settle a dispute with a policeman over a love interest, and was shot by one of the po

Le montant global des ressources financières mobilisées par l’Etat au profit du secteur des travaux publics et des transports depuis 1999 jusqu'à ce jour a atteint plus de 9.000 milliards de dinars (l'équivalent de près de 90 milliards de dollars), a indiqué samedi le ministre des Travaux Publics et des transports, Abdelghani Zaalane.

Mobilisées à travers les différents programmes de relance de la croissance initiés depuis 1999, ces ressources financières ont notamment permis la réalisation d’une autoroute longue de 1.216 km dont le dernier tronçon reliant El Tarf aux frontières algéro-tunisiennes a été lancé récemment, a souligné le ministre lors de la 2ème édition du symposium international sur la translogistique, le transit et l’entreposage des marchandises.

Cette enveloppe budgétaire a également été consacrée à la réalisation de sept pénétrantes reliant les principaux ports du pays à l’autoroute Est-Ouest, la réalisation de milliers de kilomètres de routes et de centaines d’ouvrages d’art ainsi qu'à l’entretien du patrimoine routier par des actions de modernisation et de sauvegarde de milliers de kilomètres de routes, a-t-il ajouté.

Le renforcement du maillage du réseau routier dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux, les travaux de contournement des grandes villes et la réalisation d’un vaste programme de trémies, d’ouvrages d’art et d’échangeurs pour atténuer la congestion dans les grands centres urbains sont aussi parmi les projets concernés par ces financements, a poursuivi le ministre.

Détaillant encore plus ce bilan, qui s’étale sur près de vingt ans, il citera le programme d’infrastructures routières et aéroportuaires de soutien à la sécurisation des frontières terrestres du sud du pays, le programme en cours pour un linéaire de 2.300 km de voies ferrées et l’entretien et la modernisation du réseau ferroviaire actuel d’une longueur de 4.000 kilomètres.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.