TUNISIE
08/12/2017 12h:13 CET

L'ISIE n'écarte pas un éventuel report de la date des municipales

A Tunisian woman casts her ballot in the capital Tunis December 21, 2014. Tunisians began voting on Sunday in a presidential run-off election that completes the country's last steps to full democracy nearly fours years after an uprising that toppled autocrat Zine El-Abidine Ben Ali. REUTERS/Anis Mili (TUNISIA - Tags: POLITICS ELECTIONS)
Anis Mili / Reuters
A Tunisian woman casts her ballot in the capital Tunis December 21, 2014. Tunisians began voting on Sunday in a presidential run-off election that completes the country's last steps to full democracy nearly fours years after an uprising that toppled autocrat Zine El-Abidine Ben Ali. REUTERS/Anis Mili (TUNISIA - Tags: POLITICS ELECTIONS)

Fraîchement élu, le président de l’instance électorale (ISIE) Mohamed Tlili Mansri a assuré vendredi que l’instance est à pied d’œuvre pour tenir les élections municipales à la date prévue du 25 mars 2018. Il n’a pas écarté, toutefois, un éventuel report de cette date à la lumière des résultats des concertations avec les partis politiques.

Mansri a indiqué, à la TAP, que le conseil de l’instance s’est réuni jeudi avec les représentants de 10 partis politiques. Une séance qui s’est focalisée sur les difficultés liées aux candidatures et à l’étroitesse des délais.

Selon Mansri, l’instance envisage, d’ailleurs, d’élargir les concertations à la majorité des partis sans exclusion. Le conseil de l’instance décidera, en fonction des résultats de ses concertations avec les partis politiques, de changer ou de maintenir la date du 25 mars 2018 pour l’organisation des élections.

Au cours de leur réunion mercredi dernier, les partis Nidaa Tounes, Ennahdha et l’UPL avaient appelé l’instance électorale à organiser une rencontre de concertation avec les partis politiques pour fixer une date définitive des municipales.

L’ISIE n’a pas avancé une date définitive pour ces échéances, elle a plutôt proposé la date du 25 mars 2018, précisent ces partis qui estiment que les élections municipales est une question qui concerne, principalement, les partis politiques.

En début de semaine, le directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caid Essebsi avait posté dans sa page sur les réseaux sociaux que la question de la date des élections municipales n’a pas été encore tranchée entre les composantes du paysage politique. Il a affirmé que Nidaa Tounes se concerte au sujet de la date des municipales et qu’une proposition sera bientôt soumise à l’ISIE.

Repoussées trois fois, les élections étaient initialement prévues pour octobre 2016, mais elles ont été reportées à mars 2017 puis à décembre 2017 en raison de divers facteurs logistiques et politiques.

En octobre dernier, l'ISIE a dévoilé lors d'une conférence de presse que la date définitive des municipales sera prévue pour le 25 mars 2018.

Chaque mois de retard sur la tenue des élections municipales à compter du décembre prochain coûterait 1 million 300 mille dinars, selon les prévisions de l’Instance Supérieure Indépendante des Elections (ISIE) qui emploie 1025 cadres et agents.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.