MAROC
08/12/2017 12h:28 CET

Des célébrités marocaines prennent la pose pour Hassan Hajjaj dans "My Maroc Stars" (VIDÉO)

HuffPost Maroc

EXPOSITION - L'artiste maroco-britannique Hassan Hajjaj a révélé, mardi à Casablanca à la galerie l'Atelier 21, sa nouvelle série de portraits "My Maroc Stars - Volume 1", composée de portraits d’une trentaine d'artistes marocains capturés à la manière emblématique de ce natif de Larache. L’on y retrouve notamment les portraits colorés des chanteuses Oum, Hindi Zahra et Manal, le groupe de rap Shayfeen, le journaliste et producteur Younes Lazrak, ou encore le designer Yassine Morabite.

L'exposition était visiblement très attendue comme en atteste la forte affluence. L'arrivée de Hajjaj à Casablanca a en effet attiré plusieurs célébrités marocaines, incluant celles présentes sur les photographies exposées, mais également d'autres artistes, à l’instar de l'actrice Samia Akariou, le réalisateur Nour-Eddine Lakhmari, le rappeur Don Bigg, ou encore l'animateur radio Momo Bousfiha, qui feront peut-être faire partie du Volume 2 du photographe.

"Je ne suis ni un fan, ni un photographe de célébrités. Je prends plutôt en photo les personnes qui aiment ce qu'elles font, ce sont les vrais artistes", souligne Hajjaj. "La plupart sont nés avec un talent et le cultivent. Que ces personnes réussissent ou non, elles doivent se battre et c'est cela qui fait le charme de ceux que j'aime prendre en photo", explique l'artiste.

Si les oeuvres ont été présentées au grand public pour la première fois mardi, la série a réellement commencé dès 2009, avec la chanteuse Hindi Zahra. Au fil des années, Hajjaj a continué à photographier ses amis artistes à chaque fois qu'il en avait l'occasion.

"Je suis monté sur sa moto, on a fait le tour de Jamaa El Fna, on a bu du thé dans son ryad à Marrakech et puis ça s'est fait comme ça, je ne sais même pas comment il m'a pris en photo", raconte l'artiste-photographe Yoriyas au HuffPost Maroc. "Son but n'est pas de prendre la personne en photo, mais de créer une relation avec elle et c'est ça qui fait que la pose est naturelle et que le résultat est aussi puissant", explique-t-il.

Une exposition et des projets

Depuis 1999, Hajjaj a commencé à développer son propre style où l'on retrouve des éléments de culture marocaine conjugués dans une explosion de couleurs. L’artiste revisite le style pop-art et y apporte parfois des détournements de produits de grande consommation. Il n’est pas rare qu’un tarbouche, une tenue traditionnelle, un voile, une canette de soda, ou une boite d’allumettes se mêlent avec des superpositions de vêtements, et des motifs qui s'entremêlent, sur fond de poses inattendues de ses modèles, qu’ils soient célèbres ou inconnus. Dans Maroc Stars, Hajjaj fait ainsi découvrir au public une nouvelle facette de l'artiste photographié, méconnaissable au premier regard. De ce fait, Hajjaj surprend à chaque nouvelle série en restant toujours fidèle à sa marque de fabrique, reconnaissable instantanément.

"C'est vraiment la fusion de tout ce que j'ai fait avant en travaillant comme designer, styliste, réalisateur, organisateur de soirée, ou promoteur... J'avais cette passion pour la photographie et progressivement, j'ai développé ce que je fais maintenant", explique au HuffPost Maroc Hassan Hajjaj.

L'artiste qui expose également à Londres jusqu'au 7 janvier, s'apprête à présenter la semaine prochaine son travail en Australie. Il fera aussi partie d'un projet associatif à Beyrouth pour venir en aide à des réfugiées syriennes. Ces dernières vont ensuite créer des broderies à partir de ces photos pour les vendre.

Hassan Hajjaj nous confie également qu'il travaille actuellement à de nouveaux projets de documentaires. L'artiste avait notamment réalisé "Karima", un documentaire consacré à une tatoueuse de Henné de Jamaa El Fna, qui porte le niqab et se déplace à moto.

LIRE AUSSI: