ALGÉRIE
08/11/2017 05h:58 CET

Une marche d'un million de personnes pour soutenir Cevital en perspective à Tizi Ouzou

AFP via Getty Images
Issad Rerab, director general of Algeria's Cevital group, holds a press conference in Algiers on June 10, 2013. Tyre maker Michelin announced that it will end production of truck tyres in Algeria by the end of this year. Its facilities in the north African state are to be taken over by Algerian company Cevital which has pledged to offer jobs to Michelin's 600 employees. AFP PHOTO/FAROUK BATICHE (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images)

Le comité de soutien aux travailleurs du plus grand groupe privé d’Algérie Cevital compte passer à la vitesse supérieure dans sa démarche visant à débloquer les projets de cette entreprise à Bejaia et ailleurs. Réunis mardi à Alger, les membres de ce comité ont décidé de se lancer un défi majeur qui consiste à mobiliser un million de personnes dans les rues de la ville de Tizi Ouzou le 11 janvier prochain, a-t-on appris du porte-parole du comité Mourad Bouzidi. « Nous avons décidé d’aller vers une action grandiose pour dénoncer le blocage injustifié des projets du groupe Cevital à Bejaia et ailleurs », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Après discussion, on a retenu d’idée de faire sortir un million de personnes dans les rues de la ville de Tizi Ouzou le 11 janvier 2018 ». Une date qui coïncide avec la fête de Yennayer célébrée par les populations locales.

Le recours à la rue est justifié, selon notre source, par la persistance du blocage qui frappe les projets de Cevital notamment celui d’implanter une usine de trituration de graines oléagineuses au port de Bejaia bloqué depuis des années, sans aucun motif légal. «Nous serons un million de personnes dans la rue pour dire non au blocage, non à la politique de deux poids, deux mesures et pour la libération des initiatives privées dans le domaine économique », affirme Mourad Bouzidi. Ce dernier nie l’implication du parton de Cevital Issad Rebrab dans cette démarche. « Issad Rebrab n’à rien avoir avec le comité de soutien aux travailleurs de son groupe. C’est une décision propre à nous. Il n’est même pas au courant de notre réunion d’aujourd’hui », a-t-il dit.

Pour réussir, un travail de préparation a été lancé. « Nous avons déjà des comités de soutien à Cevital opérationnels dans plusieurs wilayas du pays. La liste va s’allonger », a-t-il indiqué. Une coordination regroupant ces comités a été installée également mardi à Alger. Elle est composée entre autres de députés et de personnalités politiques : les députés du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Leila Hadj Arab et Noura Ouali ou encore la figure emblématique du Mouvement culturel berbère (MCB), durant les années 80 et début 90 Djamel Zenati.

Notons que ce même comité s’est rendu mardi matin, au Palais du gouvernement pour déposer une demande d’audience au Premier ministre, Ahmed Ouyahia. « On a déposé à la réception du Palais du gouvernement une demande d’audience au Premier ministre, Ahmed Ouyahia. Nous voulons le rencontrer pour lui demander d’agir pour lever les blocages dont souffre le groupe Cevital. On attend la réponse », affirme la députée Noura Ouali.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.