ALGÉRIE
26/10/2017 05h:16 CET | Actualisé 26/10/2017 06h:18 CET

Sonatrach va investir 50 milliards de dollars sur les 5 prochaines années

Bloomberg via Getty Images
ALGERIA - DECEMBER 14: The In Salah Gas (ISG) Krechba Project, run by Sonatrach, British Petroleum (BP), and StatoilHydro, operates in gas fields in the Sahara desert near In Salah, Algeria, on Sunday, Dec. 14, 2008. From produced gas, the carbon capture plant, the largest and first of its kind, removes annually the carbon dioxide emissions equivalent of 200,000 automobiles running 30,000 kilometers. The CO2 is then reinjected into a two-kilometer deep reservoir instead of the atmosphere, with the intention of storing it perpetually. (Photo by Adam Berry/Bloomberg via Getty Images)

Le Groupe Sonatrach va investir une cinquantaine milliards de dollars sur les cinq prochaines années, soit une moyenne de 10 milliards de dollars annuellement dans tous les domaines (exploration, exploitation, formation...), a annoncé, mercredi à Adrar, son P-dg, Abdelmoumen Ould Kaddour.

''Nous sommes en phase de préparation du plan de développement de notre Groupe sur les cinq prochaines années et nous envisageons d’investir une cinquantaine milliards de dollars sur cette période", a précisé M. Ould Kaddour à la presse en marge d’une visite de travail et d’inspection au projet du complexe du Groupement Touat Gaz (GTG) à Oued Zine (Adrar).

Les chiffres exacts des investissements que Sonatrach envisage d’investir seront prêts d’ici à l’année 2018, a-t-il avancé.

Lire aussi: Sonatrach en quête de joint-ventures pour commercialiser son gaz

Selon lui, ce plan de développement touchera tous les domaines, et ce, de l’exploration, l’exploitation, l’optimisation des ressources, la gestion de l’entreprise jusqu'à la formation du personnel.

M. Ould Kaddour a également souligné que ce plan de développement ne concerne pas uniquement Sonatrach en tant que société-mère, mais également ses filiales.

"Nos filiales doivent aussi se développer. Elles ont beaucoup de choses à apprendre et on doit les aider à y arriver", a-t-il ajouté.

Précisant que Sonatrach va soumettre son plan de développement à toutes les entreprises nationales publiques et privées d’ici à la fin 2017 ou au début de l’année 2018, M. Ould Kaddour a considéré que "cela permettra de voir ce qu’elles peuvent faire et ce qui manque pour pouvoir le faire. Et à partir de là, on pourra définir tous nos besoins et tâcher à les acquérir pour pouvoir aller ensemble de l’avant".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.