TUNISIE
22/10/2017 08h:15 CET | Actualisé 22/10/2017 08h:16 CET

Leila Jedidi, première femme à la tête d'une prison d'hommes

MivPiv via Getty Images
Inside The Old Idaho State Penitentiary - two people walking away from the camera with intentional motion blur.

Leila Jedidi, conseillère générale des prisons et de la rééducation de première classe, est devenue la première directrice d’une prison d’hommes après avoir été nommée à la tête de l’établissement pénitentiaire de la Rabta où séjournent les condamnés à de courtes peines d’emprisonnement.

“La nomination d’une femme à la tête d’une prison tunisienne pour hommes est une première dans le milieu carcéral tunisien”, a déclaré le porte-parole de la direction générale des prisons et de la rééducation, Sofien Mezghich, vendredi soir à l’agence TAP.

Leila Jedidi, psychologue de formation, occupait jusque-là le poste de conseillère générale des prisons et de la rééducation de première classe, et avait déjà assumé différentes fonctions comme responsable, dont celles de directrice du centre de rééducation des jeunes délinquantes de Mghira.

LIRE AUSSI: Encombrement dans les prisons tunisiennes: Vers la révision du code pénal et l'adoption de peines alternatives?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.