TUNISIE
22/09/2017 07h:53 CET | Actualisé 22/09/2017 07h:55 CET

Hafedh Caid Essebsi annonce l'organisation d'un congrès électif à Nidaa Tounes, Wafa Makhlouf se porte candidate

Hafedh Caid Essebsi (C), leader of Nidaa Tounes party, looks on as he attends an official speech delivered by the Tunisian President Beji Caid Essebsi (unseen) on May 10, 2017 in Tunis.
Essebsi said that the army will protect the output of Tunisia's main resources from being disrupted by protests over social and labour issues. / AFP PHOTO / FETHI BELAID        (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Hafedh Caid Essebsi (C), leader of Nidaa Tounes party, looks on as he attends an official speech delivered by the Tunisian President Beji Caid Essebsi (unseen) on May 10, 2017 in Tunis. Essebsi said that the army will protect the output of Tunisia's main resources from being disrupted by protests over social and labour issues. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)

La course à la présidence du parti Nidaa Tounes a-t-elle déjà commencé?

Dans un statut publié sur sa page Facebook, le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caid Essebsi, a annoncé la tenue prochaine d'un congrès électif du parti. "Nous avions l'intention de l'annoncer tout de suite après les élections municipales, mais au vu de l'évolution des choses et le report de ces dernières, nous appelons tous les Nidaistes à se préparer à ce congrès démocratique qui marquera une grande étape dans la reconstruction du parti" a-t-il écrit.

Dans le même contexte, et dans une sorte de réaction aux déclarations de Hafedh Caid Essebsi, la députée et une des fondatrices du parti Nidaa Tounes, Wafa Makhlouf, a déclaré à l'antenne de radio Express FM, qu'elle compte se présenter à la présidence du parti, accueillant chaleureusement cette initiative. "Devenir présidente du parti me tente et je serai probablement candidate. Nous avons depuis longtemps appelé à ce que ce congrès soit organisé. C'est une excellente initiative bien qu'elle ait été faite de façon individuelle, chose que nous condamnons" a-t-elle déclaré.

Fondatrice de la société proclean, elle est également présidente de la CJD internationale (Centre des jeunes dirigeants d'entreprise). Elle a été choisie parmi les 50 personnalités arabes les plus influentes pour l'année 2017, selon le magazine "The Middle East".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.