ALGÉRIE
22/08/2017 08h:42 CET | Actualisé 22/08/2017 08h:49 CET

Ligue 1: plus de 150 transferts réalisés pour la prochaine saison

NurPhoto via Getty Images
Bedrane Abdelkader (L) of ESS struggle for the ball with FehamBouazza (R) of CRB during final match of Algeria 2017 CR belouizdad against ES setif at the Stage of 5 of July. Algiers on 05/07/2017 (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Les seize clubs de la Ligue 1 algérienne de football ont enregistrés 150 transferts en vue de la nouvelle saison 2017-2018.

Un grand mouvement arrivée-départ a donc marqué le mercato estival, clôturé le 31 juillet, en dépit de la crise financière aiguë que traversent les pensionnaires de l`élite dont les Sociétés sportives par actions (SSPA).

Le marché des transferts cet été a d`ailleurs battu des records, avec plus de 150 transactions enregistrées au niveau de la Ligue de football professionnel (LFP). A l'exception du nouveau promu le Paradou AC qui a engagé trois éléments seulement, tous les autres pensionnaires de l'élite algérienne ont effectué un recrutement tous azimuts.

Des clubs comme le NA Husseïn-Dey ou encore l'US Biskra ont connu un grand changement au sein de leurs effectifs respectifs avec plus de 15 joueurs engagés, soit plus de la moitié du nombre d'éléments autorisés par la LFP sur la liste des équipes.

L`ES Sétif, tenant du titre et considéré comme l`un des plus gros budgets de la Ligue 1, est resté fidèle à ses traditions durant chaque été avec pas moins de 8 joueurs recrutés.

L'Entente, qui va retrouver la Ligue des champions d'Afrique en 2018, a attiré dans ses filets des noms plus ou moins connus sur la scène nationale à l'image de Youcef Chibane (ex-DRB Tadjenanet) ou encore Chamseddine Nessakh (ex-MC Oran).

Le fait marquant du précédent marché des transferts reste incontestablement la levée d'interdiction qui touchait le recrutement des joueurs étrangers, décidée il y a une année et demie par l'ancien président de la Fédération algérienne (FAF) Mohamed Raouraoua.

Elu le 20 mars à la tête de l'instance fédérale, Kheïreddine Zetchi a décidé d'abolir cette mesure, permettant de nouveau aux clubs de la Ligue 1 d'avoir 2 joueurs étrangers au maximum au sein de leurs effectifs.

Huit clubs pensionnaires de l'élite ont profité ainsi de cette levée d'interdiction pour renforcer leurs effectifs en vue de la saison 2017-2018.

Au total, ce sont 11 joueurs étrangers qui ont été recrutés. Le Mali, avec quatre joueurs recrutés, a été le pays le plus présent lors du mercato estival, suivi de la Mauritanie (2 joueurs), du Nigeria (1 joueur), du Gabon (1 joueur), du Burkina Faso (1 joueur), de Madagascar (1 joueur) et du Cameroun (1 joueur).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.