TUNISIE
21/08/2017 13h:24 CET | Actualisé 21/08/2017 20h:58 CET

Mehdi Jomaa tance "la coalition de la médiocrité" qui favorise l'allégeance aux partis au détriment de la compétence

Yassine Gaidi/Anadolu Agency/Getty Images
TUNIS, TUNISIA - MARCH 29: Former Prime Minister of Tunisia Mehdi Jomaa delivers a speech during the press conference to introduce in Tunis, Tunisia on March 29, 2017. (Photo by Yassine Gaidi/Anadolu Agency/Getty Images)

L'ancien chef du gouvernement et fondateur du parti Al Badil, Mehdi Jomaa a tancé sur le réseau social Facebook "la coalition de la médiocrité" qui mène le pays dans la mauvaise direction.

"La dernière note attribuée à notre pays par Moody's est une nouvelle preuve de l'échec de ceux qui gouvernent actuellement le pays à mener des réformes véritables" affirme-t-il.

Selon lui, "la coalition de la médiocrité est devenue incapable d'éloigner la Tunisie de la crise et d'un horizon flou" à cause "des quotas partisans" favorisant les allégeances aux partis au détriment de la compétence.

Samedi, l’agence de notation internationale Moody's a abaissé la note de crédit attribuée aux dettes à long terme du gouvernement tunisien de Ba3 à B1, tout en maintenant les perspectives négatives.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.