ALGÉRIE
06/07/2017 08h:19 CET | Actualisé 06/07/2017 08h:27 CET

Bateaux de plaisance et restaurants flottants : 13 licences accordées à des opérateurs privés

NurPhoto via Getty Images
Boat passenger Tarik Ibn Ziad arrival at the port of Algiers, Algeria from the port of Marseille, France, on April 24, 2016. It is the country's principal maritime facility for general cargo and passengers The transport network is central to realising Algeria's economic growth potential. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Treize licences ont été accordées à des opérateurs privés pour des projets de bateaux de plaisance et restaurants flottants, selon le représentant du ministre des transports Benboushaki Mohammed, rapporte la radio algérienne.

Cet octroi de licence est en faveur du récent décret qui autorise la plaisance maritime et qui permet aux investisseurs publics et privés de se lancer dans ce créneau. L'autorisation pour l'exercice des activités de transport maritime urbain et de plaisance maritime est octroyée pour une durée de cinq années.

Depuis l'entrée en vigueur, en 2016, du décret exécutif fixant les conditions et les modalités d'exercice des activités de transport maritime urbain et de plaisance maritime, de nombreuses demandes ont été déposées auprès des commissions des trois régions côtières du pays (Est, Centre et Ouest).

La première desserte maritime urbaine reliant Oran à Ain El Turck a été inaugurée, mercredi 5 juillet, par M. Benboushaki en compagnie du secrétaire général par intérim de la wilaya d’Oran, du PDG de l’entreprise nationale de transport maritime des voyageurs et en présence des responsables et cadres locaux et de nombreux invités.

Le représentant du ministre qui occupe le poste de directeur des ports de la marine marchande a souligné que ce projet vient matérialiser le vœu des habitants d’Oran qui aspirent à bénéficier d’un tel mode de transport, rapporte le site de la radio algérienne.

De son côté, le secrétaire général par intérim de la wilaya d’Oran, Mohamed Benkeltoum, a estimé que la ligne maritime Oran-Ain El Turck ouvrira la voie aux opérateurs privés pour investir dans ce domaine au niveau de la wilaya d’Oran.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.