ALGÉRIE
14/06/2017 08h:35 CET

L'Algérie disposée à poursuivre son action humanitaire envers les réfugiés syriens

NurPhoto via Getty Images
Syrian refugees are seen at the Zaatari refugee camp, on the Jordanian border on 31 May 2017. It's the second refugee camp in the world . The field of Zaatari grows and spreads in the middle of nowhere. Of temporary solution to being the second largest refugee camp in the world and the fourth largest city in Jordan. Besieged by concertinas and guarded by the Jordanian army, the settlement currently accommodates 85,000 Syrian refugees, half of them children. (Photo by Alvaro Fuente/NurPhoto via Getty Images)

La présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Saida Benhabyles, a réitéré la disposition de l'Algérie à poursuivre son action humanitaire et solidaire envers les réfugiés syriens en leur assurant toutes les conditions sociales et sanitaires indispensables et la scolarisation de leurs enfants.

"Toutes les conditions nécessaires ont été réunies pour faciliter la scolarisation des enfants des familles syriennes au sein des établissements éducatifs algériens à condition d'inclure une déclaration sur l'honneur établie par le tuteur dans le dossier d'inscription attestant du niveau d'enseignement de l'enfant", a déclaré mardi à la presse Mme Benhabyles après avoir partagé "Maidatou el Iftar" (repas de rupture du jeûne) aux cotés de familles syriennes au camp de Sidi Fredj à l'occasion du mois sacré de Ramadhan.

Le repas de rupture du jeûne organisé par le CRA en l'honneur des familles syriennes estimées à 70 familles environ, soit 300 personnes dont certaines d'origine palestinienne, s'inscrit dans le cadre de l'"action humanitaire et solidaire avec le peuple syrien en cette conjoncture difficile que connait la Syrie".

S'exprimant sur les familles syriennes bloquées actuellement au niveau des frontières marocaines, Mme Benhabyles a affirmé que cette question "ne se pose pas entre l'Algérie et le Maroc mais concerne plutôt le Haut-commissariat aux réfugiés de l'Organisation des Nations unies (ONU) et le Maroc", soulignant que l'action de l'Algérie "répond à un devoir humanitaire qui émane des préceptes de l'Islam et des principes du droit international humanitaire et, qui s'est concrétisée par l'ouverture de ses frontières pour accueillir ces réfugiés".

A ce jour, l'on dénombre près de 40 000 réfugiés syriens sur le sol algérien, a-t-elle encore dit.

Pour sa part, le représentant de la communauté syrienne en Algérie, Salah Yezbek, a tenu à exprimer sa "gratitude et ses vifs remerciements aux autorités algériennes qui redoublent d'initiatives afin d'assurer une prise en charge sociale, éducative, sanitaire et humanitaire des familles syriennes sur le sol algérien".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.