TUNISIE
12/06/2017 17h:32 CET

Tunisie: Un mois de prison pour avoir fumé en public en plein ramadan

Zhang Peng/LightRocket via Getty Images
BEIJING, CHINA - 2017/04/19: A man sits in a small park smoking. China is the world's largest producer and consumer of tobacco, and 44% of the world's cigarettes are smoked in China. Smoking will kill 200 million in China this century, according to a new report from the World Health Organization and United Nations Development Program. (Photo by Zhang Peng/LightRocket via Getty Images)

Un tribunal de la ville tunisienne de Bizerte a condamné lundi à un mois de prison un homme accusé d'"atteinte aux bonnes moeurs" pour avoir fumé en public en plein mois de ramadan, selon une source judiciaire.

"Un homme a été arrêté et déféré devant la justice lundi, après qu'un responsable judiciaire eut rapporté à la police l'avoir vu en train de fumer dans le jardin du tribunal", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère public près le tribunal de première instance de Bizerte, Choukri Lahmar.

Le tribunal cantonal de Bizerte a condamné l'homme "à un mois de prison conformément" au code pénal tunisien, qui incrimine "toute personne portant atteinte aux bonnes moeurs".

L'accusé a dix jours pour faire appel.

Lors du jeûne du ramadan, les fidèles musulmans s'abstiennent de boire, de manger mais aussi de fumer du lever au coucher du soleil.

En Tunisie, aucune loi n'interdit de boire ou manger en public pendant le ramadan mais le débat sur cette question revient chaque année.

Début juin, quatre hommes ont été condamnés à un mois de prison pour "outrage public à la pudeur" après avoir mangé et fumé dans un jardin public pendant le ramadan.

Dimanche, des dizaines de personnes ont manifesté à Tunis pour réclamer le droit de manger et de boire en public durant le ramadan et pour protester contre l'arrestation des non-jeûneurs, une première en Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.