TUNISIE
02/06/2017 11h:04 CET | Actualisé 02/06/2017 15h:58 CET

Quand le Japon s'intéresse à l'investissement dans l'huile d'olive tunisienne aux multiples vertus

Dario Pignatelli / Reuters
Diners sit near bottles of olive oil at a restaurant in Rome May 17, 2007. When you buy a bottle of olive oil, the rolling Tuscan hills on the label and the "made in Italy" stamp should reassure you the product is as Italian as Chianti or Armani. In fact, there is no guarantee the oil is from Italy. That would change under a bill that forces manufacturers to declare where their oil comes from, meaning many famous brands would have to reveal, for the first time, that most of their "Italian" oil is actually from places like Spain and Tunisia. To match feature ITALY-OLIVES/ REUTERS/Dario Pignatelli (ITALY)

L'huile d'olive tunisienne, dans toutes ses variétés, en particulier celle du Nord se distingue par une forte teneur et concentration en "polyphénol" qui peut être 10 fois supérieure à celle des huiles d'olive espagnole et italienne, a révélé une étude tuniso-japonaise.

Cette étude, réalisée dans le cadre d'un projet de coopération tuniso-japonais (SATRAPES) sur " la valorisation des ressources biologiques dans les zones arides et semi-arides", montre en effet que la teneur en polyphenol dans toutes les variétés de l'huile d'olive tunisienne, notamment celle du Nord, a des bienfaits certains sur la santé, vu son rôle en tant qu'antioxydant naturel et sa capacité à prévenir le cancer et traiter les infections, les maladies cardiovasculaires et neurologiques ainsi que dans la régénération cellulaire.

Le responsable du programme de coopération à l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Karim Chabir a souligné que "l'huile d'olive tunisienne "n'est plus un simple nutriment mais est devenu un aliment aux vertus médicamenteuses étant donné sa richesse en antioxydants et anti allergies", outre le polyphénol qui est utilisé comme additif alimentaire dans les industries alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.

Le programme de valorisation des produits biologiques dans les régions arides et semi-arides qui se poursuivra jusqu'en 2021 avec

des crédits totaux de 7,830 millions de dinars octroyés par la JICA vise à créer des produits innovants, à partir des résultats des études effectuées par les équipes de recherche japonaise et tunisienne.

Les études ont été réalisées par une équipe de l'Université japonaise de "Tsukuba" avec le concours du centre de biotechnologie de Sfax, le centre biotechnologique de Borj Cedria, l'Institut des zones arides, l'Université de Sousse, l'Ecole nationale des ingénieurs de Sfax (ENIS) et l'Institut national de la nutrition et de technologie alimentaire (INNTA) de Tunis.

La JICA oeuvre actuellement à réunir toutes les conditions nécessaires pour lancer un label tunisien de l'huile d'olive tunisienne au Japon.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.