MAROC
30/05/2017 10h:37 CET | Actualisé 30/05/2017 10h:38 CET

Theresay May a passé un sale quart d'heure face à ce journaliste

ROYAUME-UNI - Seule face à ses contradictions. Pendant toute la campagne qui a précédé le referendum sur la sortie ou non du Royaume-Uni de l'Union européenne, les politiques britanniques ont choisi un camp, le défendant à maintes reprises dans les médias et lors de réunions publiques.

Et alors que le Brexit semblait bien improbable au vu des sondages, la plupart des responsables nationaux se sont positionnés contre la sortie de l'UE. C'était le cas de la conservatrice Theresa May, ministre de l'Intérieur à l'époque, qui, malgré une période eurosceptique il y a quelques années, a fait campagne contre la sortie par solidarité gouvernementale. Sauf que nommé Première ministre après la démission de David Cameron, c'est désormais elle qui a la charge de mener au mieux le divorce entre son pays et l'Europe.

Et alors qu'elle dirige une nouvelle campagne décisive pour les législatives du 8 juin prochain -qu'elle a appelées de ses vœux pour chercher à obtenir une plus large majorité au Parlement- l'élue du Berkshire se retrouve mise face à ses propres désaccords. Et comme le montre notre vidéo en tête d'article, lors de la première grande émission politique de la campagne, le journaliste Jeremy Paxman ne l'a pas lâchée une seule seconde sur le sujet...

LIRE AUSSI:

  • Gibraltar: Quand le Maroc se retrouve au milieu du conflit territorial entre l'Espagne et le Royaume-Uni
  • Cette vieille dame anglaise est exaspérée par l'annonce d'élections législatives anticipées par Theresa May
  • Theresa May lance un appel surprise pour des élections législatives anticipées en Grande-Bretagne