MAROC
02/05/2017 08h:36 CET

Le passage de marchandises entre le Maroc et Sebta a rouvert

Moroccan women wait at the border between Spain and Morocco in Ceuta January 31, 2008. Illegal migrants see Spain's enclaves in Morocco as gateways to a better life in Europe, but many Moroccans suffer beatings and pay bribes to go in past razor-wire fences just to be able to return home.  Picture taken January 31, 2008.  To match feature SPAIN-MOROCCO/SMUGGLING      REUTERS/Rafael Marchante (SPAIN)
Rafael Marchante / Reuters
Moroccan women wait at the border between Spain and Morocco in Ceuta January 31, 2008. Illegal migrants see Spain's enclaves in Morocco as gateways to a better life in Europe, but many Moroccans suffer beatings and pay bribes to go in past razor-wire fences just to be able to return home. Picture taken January 31, 2008. To match feature SPAIN-MOROCCO/SMUGGLING REUTERS/Rafael Marchante (SPAIN)

FRONTIÈRE - Le Maroc et l'Espagne ont rouvert ce mardi matin le poste-frontière de Tarajal II à Sebta, où transitent chaque jour des milliers de personnes le dos chargé de marchandises de contrebande.

Le passage était fermé depuis une semaine, suite à la mort de deux Marocaines dans des mouvements de foule.

Ces bousculades mortelles ont obligé les deux pays à procéder à la fermeture du passage "pour permettre de nouvelles améliorations", ont indiqué des sources policières à l'agence espagnole EFE.

Le Maroc a ainsi lancé une série de travaux de son côté de la frontière pour améliorer les allées et venues des transporteurs de marchandises et éviter les mouvements de foule dans la zone, précise la même source.

Si le trafic est "moins fluide" du fait de ces travaux, aucun incident n'a été enregistré aujourd'hui, indique l'agence de presse espagnole.

Le 24 avril, une Marocaine de 54 ans est décédée dans un hôpital de Fnideq, dans le nord du royaume, après une bousculade survenue au niveau de l'une des portes d’accès du poste-frontière. Quatre autres femmes "mulets" ont été blessées lors de cet incident.

Un mois plus tôt, une autre femme originaire du Maroc, âgée de 22 ans, avait trouvé la mort dans des circonstances similaires.

LIRE AUSSI: