TUNISIE
29/04/2017 11h:25 CET | Actualisé 29/04/2017 11h:32 CET

Tunisie: des responsables limogés suite à des troubles dans le sud

Tunisian Prime Minister Youssef Chahed talks on the phone upon his arrival in the town of Tataouine on April 27, 2017. 
Chahed was booed off stage as he addressed a town hall meeting in the southeastern region rocked by protests and a general strike. Chahed and several government ministers arrived in the town of Tataouine to find a town closed down by a general strike.  / AFP PHOTO / Fethi Belaid        (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)
FETHI BELAID via Getty Images
Tunisian Prime Minister Youssef Chahed talks on the phone upon his arrival in the town of Tataouine on April 27, 2017. Chahed was booed off stage as he addressed a town hall meeting in the southeastern region rocked by protests and a general strike. Chahed and several government ministers arrived in the town of Tataouine to find a town closed down by a general strike. / AFP PHOTO / Fethi Belaid (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)

Le gouvernement tunisien a annoncé samedi avoir limogé deux hauts responsables de Tataouine, région du sud agitée depuis

plusieurs semaines par des mouvements sociaux et où le Premier ministre a été pris à partie par des manifestants cette semaine.

"Mohamed Ali Barhoumi (a été nommé) gouverneur de Tataouine et Mohamed Cherif délégué", a indiqué le gouvernement dans un communiqué laconique.

Une source gouvernementale a toutefois précisé à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat, que leurs prédécesseurs avaient été limogés, tout comme le responsable de la Garde nationale (gendarmerie) dans la région.

"D'autres responsables suivront", a ajouté cette source sans plus de détails.

La région de Tataouine, à 500 km au sud de Tunis, est agitée depuis plusieurs semaines par des revendications sociales. Le chef du gouvernement Youssef Chahed et plusieurs de ses ministres y avaient été accueillis jeudi par une grève générale et par des habitants en colère qui leur avaient crié à plusieurs reprises de "dégager".

LIRE AUSSI:Accueil hostile pour Youssef Chahed à Tataouine (VIDÉOS)

La délégation était venue discuter avec des représentants de la société civile et annoncer des mesures en faveur de cette région, qui se dit marginalisée et où les revendications portent notamment sur les conditions de recrutement et la répartition des revenus des entreprises pétrolières locales.

LIRE AUSSI:Transport, emploi, équipements... Youssef Chahed annonce une série de mesures en faveur de Tataouine

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.