TUNISIE
24/04/2017 06h:05 CET

Création d'un comité national de défense des mouvements sociaux

06/12/2011Bardo, Tunisia.Demonstrations in front of the national constituent assembly.Manifestations devant le siège de l'assemblée nationale constituante.
Amine Ghrabi/Flickr
06/12/2011Bardo, Tunisia.Demonstrations in front of the national constituent assembly.Manifestations devant le siège de l'assemblée nationale constituante.

Un comité national de défense des mouvements sociaux vient d’être créé selon un manifeste signé par des syndicalistes, militants des droits de l’homme, universitaires et journalistes.

Le coordinateur de ce comité, Kacem Afaya, a déclaré, dimanche à la TAP, que cette nouvelle structure œuvrera en coordination avec le forum tunisien pour la défense des droits économiques et sociaux et la coordination nationale des mouvements sociaux à la libération de tous les militants détenus pour avoir participé aux mobilisations sociales, à l’annulation des jugements à leur encontre et à l’abandon du harcèlement judiciaire.

Le manifeste, dont la TAP a reçu une copie, souligne que le comité national de défense des mouvements sociaux tient le gouvernement, et toutes les autorités officielles, pour “responsables de la dégradation de la situation sociale qui ne cesse de produire du désespoir chez les citoyens”.

Il exhorte ces autorités à opter pour une politique de dialogue sérieux et de traitement positif et constructif des revendications sociales aussi urgentes que légitimes.

Il est décidé, selon la même source, à défendre le droit des mouvements sociaux à la mobilisation pacifique et civile et à l’expression libre de leurs revendications conformément aux dispositions constitutionnelles et aux conventions internationales de protection des droits de l’Homme.

Le Comité se dit solidaire des mouvements sociaux et travaillera à élargir la solidarité politique, civile et populaire autour de ces mouvements.

“Il soutient haut et fort le mot d’ordre central qui réunit tous ces mouvements : pour un modèle économique de rupture avec la corruption, l’injustice sociale et la marginalisation afin de jeter les bases d’un développement à même d’assurer l’équilibre régional et social”, ajoute le manifeste.

Voici la liste des membres de ce comité :

Abdelhafidh Gharbi, universitaire

Abdeljabar Rekiki, syndicaliste

Ahlem Belhaj, féministe, militante des droits Humains

Ahmed Kalai, militant des droits Humains

Ahmed karaoud, militant des droits Humains

Ali El Meki, militant des droits Humains

Amor Safraoui, militant des droits Humains

Ayachi Hammami, militant des droits Humains

Balkhis mechri, militante des droits Humains

Bassam Bounanni, Journaliste

Bechir Labidi, militant des droits Humains

Bechir Sahbani, syndicaliste

Chérif Ferjani, professeur émérite

Fethi Belhaj Yahya, ecrivain

Ghassen Besbes, militant des droits Humains

Habib El Mizouri, syndicaliste

Hafidha Chkir, militante des droits Humains

Hichem Abdessamad, militant des droits Humains

Houcine Boujarra, syndicaliste

Jaleleddine Berhima , militant des droits Humains

Kamel Labidi, journaliste

Khadija Cherif, féministe, militante des droits Humains

Khémaies Chammari, militant des droits Humains

Larbi Bouguerra, Professeur émérite

Larbi Chouikha, universitaire

Lazher Gharbi, Syndicaliste

Majdi Mastoura, artiste, comédien

Mehdi Barhoumi, militant des droits Humains

Messaoud Romdhani, militant des droits Humains

Mohamed Ben Henda, militant des droits Humains

Mohamed Ben Said, militant des droits Humains

Mohamed Hajri, Syndicaliste

Mohamed Khenissi, militant des droits Humains

Mohamed Lakhder Lala, militant des droits Humains

Mokhtar Trifi, militant des droits Humains

Mongi Ben Mbarek, syndicaliste

Monia Ben Jemia, féministe, militante des droits Humains

Mouhieddine Cherbib, militant des droits Humains

Mouldi Guassoumi, universitaire

Mourad Allal, militant des droits Humains

Mustapha Tlili, universitaire

Nabil Ben Azouz, militant des droits Humains

Neji Bghouri, journaliste

Nejib El Mabrouki, syndicaliste

Rami salhi, militant des droits Humains

Raoudha Gharbi, , militante des droits Humains

Riadh Ferjani, militant des droits Humains

Sami Souihli, syndicaliste

Sami Tlili, cinéaste

Sophie Bessis, militante des droits Humains

Souad Mohamed, syndicaliste

Souhayer Belhassen, militante des droits Humains

Taoufik Chammari, militant des droits

Tarek Ben Hiba, militant des droits Humains

Thameur El Mekki, Journaiste

Wassila Ayachi, syndicaliste

Zied Miled, militant des droits Humains.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.