MAROC
28/03/2017 09h:00 CET | Actualisé 28/03/2017 11h:46 CET

Tourisme: L'ONMT veut accélérer la concrétisation de la vision 2020

People walk through Bab el Had gates of Rabat's Medina September 21, 2014. UNESCO made Rabat a World Heritage Site two years ago and media and tour operators call it a "must-see destination." But it seems the tourist hordes have yet to find out. While visitors are getting squeezed through the better-known sites of Marrakesh and Fez, the old part of Rabat - with its beautiful Medina and Kasbah of the Udayas - remains an almost unspoiled oasis of calm. Smaller and more compact, its labyrinths of streets, passages and dead ends are a treasure trove of shapes and colours, of moments begging to be caught by the photographer's lens. Picture taken September 21, 2014.    REUTERS/Damir Sagolj (MOROCCO - Tags: SOCIETY TPX IMAGES OF THE DAY TRAVEL)

ATTENTION EDITORS: PICTURE 03 OF 24 FOR WIDER IMAGE PACKAGE 'RABAT'S TREASURE TROVE OF COLOURS'
TO FIND ALL IMAGES SEARCH 'RABAT DAMIR'
Damir Sagolj / Reuters
People walk through Bab el Had gates of Rabat's Medina September 21, 2014. UNESCO made Rabat a World Heritage Site two years ago and media and tour operators call it a "must-see destination." But it seems the tourist hordes have yet to find out. While visitors are getting squeezed through the better-known sites of Marrakesh and Fez, the old part of Rabat - with its beautiful Medina and Kasbah of the Udayas - remains an almost unspoiled oasis of calm. Smaller and more compact, its labyrinths of streets, passages and dead ends are a treasure trove of shapes and colours, of moments begging to be caught by the photographer's lens. Picture taken September 21, 2014. REUTERS/Damir Sagolj (MOROCCO - Tags: SOCIETY TPX IMAGES OF THE DAY TRAVEL) ATTENTION EDITORS: PICTURE 03 OF 24 FOR WIDER IMAGE PACKAGE 'RABAT'S TREASURE TROVE OF COLOURS' TO FIND ALL IMAGES SEARCH 'RABAT DAMIR'

TOURISME - "Tous les indicateurs du tourisme sont au vert, bien que 2016 n’a pas été une année tranquille". Dans son annonce à la presse ce mardi 28 mars à Rabat, Abderrafie Zouiten, directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), se veut rassurant.

Ainsi, le nombre de touristes a atteint 10,33 millions, assure Abderrafie Zouiten. Certes les arrivées ont augmenté, mais l’évolution reste timide, ne dépassant pas 1,5%. Les recettes ont pour leur part progressé de plus de 3,4% pour totaliser 63,24 milliards de dirhams. Idem pour les nuitées qui ont grimpé de 4,5% pour s'établir à 19,2 millions de dirhams.

Optimisme

"La tendance devrait être consolidée en 2017", prévoit Zouiten. Selon lui, la barre des 11 millions de touristes pourrait être atteinte dès cette année, notamment grâce à la croissance des arrivées de touristes chinois (+100.000).

Pour atteindre cet objectif, l'Office compte revoir ses canaux de communication. Pour Zouiten, les salons ne suffisent plus à promouvoir la destination Maroc. D'autant que leur coût reste élevé, pouvant ainsi mobiliser jusqu'à 2 millions de dirhams.

Le déblocage du budget attendu

L'Office veut surtout renforcer ses actions en amont pour accélérer la concrétisation de la vision 2020. Des actions ont été déployées dans ce sens en misant sur le digital et les supports médiatiques étrangers. Abderrafie Zouiten a notamment cité la diffusion de spots radio et TV sur des chaînes françaises comme M6 et RTL.

Interrogé sur l'enveloppe consacrée à ces actions de communication, le DG de l'ONMT a esquivé la question, indiquant qu'il n'avait pas "le chiffre en tête". Une chose reste certaine: l'Office attend toujours le déblocage du budget spécial de 300 millions de dirhams qu'il avait sollicité en juillet dernier.

LIRE AUSSI: