TUNISIE
25/03/2017 15h:15 CET | Actualisé 25/03/2017 15h:15 CET

Tunisie: Près de 600 jardins d'enfants anarchiques fermés cette année

Anadolu Agency via Getty Images
JARABULUS, SYRIA - SEPTEMBER 21: Syrian children play at a playground in Jarabulus town of Syria after the its cleansing of Daesh militants as part of Operation Euphrates Shield, on September 21, 2016. (Photo by Kerem Kocalar/Anadolu Agency/Getty Images)

Près de 600 jardins d’enfants anarchiques ont été fermés au cours de l’année 2016 et début 2017, a déclaré samedi la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance Neziha Laabidi, soulignant à ce propos l’importance de signaler ces établissements illégaux.

Lors d’une visite dans le gouvernorat de Mahdia, la ministre a en outre affirmé que son département a mis en place des mesures pour lutter contre le phénomène du suicide des enfants en Tunisie, expliquant que ces mesures concernent essentiellement la sensibilisation, l’assistance psychologique, la lutte contre la violence dans les établissements scolaires et la détection des cas de déprime et d’isolement chez les enfants.

Elle a par ailleurs insisté sur le rôle de la famille et de la société dans le signalement des cas psychologiques instables chez l’enfant pouvant mener jusqu’au suicide.

Elle a aussi mis l’accent sur le rôle du citoyen, qui doit signaler les cas d’enfants exploités pour la mendicité afin de lutter contre ce phénomène, sanctionner les bénéficiaires et améliorer les modes d’intervention des délégués d’enfance.

LIRE AUSSI:Tunisie: La mendicité des mineurs ou quand les parents deviennent les gourous de leurs enfants

S’agissant de la femme rurale, la ministre a fait savoir qu’un conseil ministériel se réunira prochainement pour examiner une stratégie nationale sur ce dossier, visant à améliorer sa condition économique et sociale en plus de mettre en place des mécanismes pour la protéger.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.