ALGÉRIE
11/02/2017 14h:17 CET | Actualisé 11/02/2017 14h:17 CET

Ecole des Beaux-arts: des dispositions seront prises pour satisfaire les revendications des étudiants

APS

Le ministère de la Culture a annoncé samedi avoir pris les "dispositions nécessaires" pour satisfaire les revendications "socio-pédagogiques" des étudiants de l'Ecole supérieure des Beaux-arts d'Alger (Esba) en grève depuis quatre mois.

Plusieurs dispositions ont été fixées pour répondre aux doléances des grévistes dont l'hébergement des étudiants de l'ESBA au "village des artistes à Zeralda" où "la restauration et les moyens de transport seront assurés et renforcés", indique-t-on dans un communiqué.

"A partir de la rentrée universitaire 2017-2018", les étudiants de l'Esba devront rejoindre les résidences universitaires, suite à un "accord avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique", pour leur prise en charge, précise-t-on de même source.

Le ministère de la Culture s'engage par ailleurs, selon le communiqué, à "réactiver" la commission mixte avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique afin de "trouver des solutions au revendications pédagogiques" des étudiants qui souhaitent intégrer le système LMD (Licence-master-doctorat), ajoute-t-on.

Il appelle également les étudiants et leurs représentants à présenter une "plateforme de revendications claires" et "s'engage à les intégrer dans un groupe de travail" constitué d'enseignants de l'école et de représentants des deux ministères.

Les étudiants grévistes "se sont engagés à interrompre leur action" afin d' "éviter une année blanche", selon les propres termes du communiqué du ministère de la Culture.

L'Ecole supérieure des Beaux Arts connaît, depuis la rentrée universitaire 2016-2017, une situation tendue marquée par des mouvements de protestation des étudiants qui revendiquent l'amélioration de leur situation sociale, notamment l'hébergement pour les étudiants internes.

Parmi les autres revendications, il s'agit, entre autres, de la révision des programmes de formation suivis à l'Esba et de l'équivalence des diplômes décernés par l'école, des questions déjà soulevées en 2015.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.