MAROC
09/02/2017 07h:54 CET | Actualisé 09/02/2017 07h:54 CET

La tour Eiffel devrait bientôt être clôturée par un mur de verre pare-balles

French CRS policemen patrol as tourists walk past in front of the Eiffel Tower in Paris, France August 20, 2016. REUTERS/Pascal Rossignol
Pascal Rossignol / Reuters
French CRS policemen patrol as tourists walk past in front of the Eiffel Tower in Paris, France August 20, 2016. REUTERS/Pascal Rossignol

SÉCURITÉ - La plus célèbre dame de Paris bientôt entourée d'un mur anti-balle en verre? C'est en tout cas ce qu'affirme le journal français Le Parisien en kiosque ce jeudi 9 février. Selon le quotidien, cette décision serait motivée par des raisons de sécurité.

D'ici l'automne 2017, un mur de verre de 2,50 mètres de hauteur, devrait donc venir ceinturer le monument, ainsi qu'une partie des jardins alentours, comme l'a précisé Bernard Gaudillère, président de la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel aux élus du Conseil de Paris. Selon Le Parisien, le budget avoisinerait les 20 millions d'euros.

"Nous n'en sommes qu'au stade de la préconisation", informe la Ville. Elle précise que le projet de mur requiert l'avis favorable de la commission des sites notamment avant le lancement d'un appel d'offres.

Le projet s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan de quelque 300 millions d'euros, annoncé le mois dernier, pour renforcer la sécurité, moderniser l'accueil et améliorer le confort de visite de la célèbre tour.

Autre changement de taille: l'accès au monument, qui se ferait désormais uniquement par les jardins. Le périmètre de sécurité mis en place par la préfecture de police s'étendra du quai Branly et à l'avenue Gustave Eiffel, qui longent le monument des deux côtés. "Il y a là une nécessité en termes de sécurité, mais cela permettra aussi de rétablir un lien entre le parvis du monument et les jardins", souligne Jean-François Martin, adjoint à la maire de Paris chargé du tourisme, dans les colonnes du Parisien.

Un monument dénaturé?

Tout le risque est là. Entouré d'une pareille enceinte, la Tour Eiffel, ne risque-t-elle pas de perdre de son attrait? Depuis l'Euro 2016 déjà, des barrières métalliques ont fait leur apparition devant le monument. Mais Jean-François Martin se veut rassurant: "Tous les travaux de sécurisation de la tour Eiffel se font en concertation avec les Architectes des Bâtiments de France pour que cela s'insère le mieux dans le quartier", affirme-t-il.

Pour autant, si l'accès au parvis restera gratuit, ce nouveau dispositif de sécurité rallongera sans doute un peu les files d'attente. Avec 7 millions de visiteurs annuels, la Tour Eiffel reste le monument payant le plus visité au monde.

LIRE AUSSI: