ALGÉRIE
09/02/2017 05h:02 CET | Actualisé 09/02/2017 05h:04 CET

Création prochaine d'une joint-venture algéro-saoudienne de production de médicaments d'ophtalmologie

Male eye with radiating light and blue iris.
solidcolours via Getty Images
Male eye with radiating light and blue iris.

Une convention de partenariat pour la création d'une joint-venture de production de médicaments d'ophtalmologie en Algérie a été signée mercredi à Alger entre un groupe pharmaceutique algérien et une société saoudienne.

Il s'agit du laboratoire algérien de fabrication de médicaments Huppharma et la société industrielle pharmaceutique saoudienne Jamjoom Pharma qui vont créer à Constantine une unité industrielle d'une capacité de production de 250 millions flacons de collyres par an.

Créée dans le cadre de la règle des 51/49% régissant l'investissement étranger en Algérie, cette société mixte nécessitera, dans une première étape, un investissement de 50 millions de dollars, puis 80 millions de dollars supplémentaires.

La convention a été signée par le Pdg de Huppharma Toufik Belhadj Mostefa et le représentant de Jamjoom pharma Mahmoud Youcef Jamjoom, en présence du ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf et de l'ambassadeur d'Arabie Saoudite en Algérie Sami Ben Abdellah Salah.

Dans le cadre de ce projet commun, il s'agira de fabriquer 15 types de produits ophtalmiques de JamJoom pharma, actuellement importés a déclaré M. Belhadj Mostefa qui précise que cette future unité produira dans une seconde phase divers autres produits pharmaceutiques.

Ceci, a-t-il souligné, entre dans le cadre de la politique du gouvernement visant la réduction de l'importation des médicaments et le renforcement de l'industrie pharmaceutique nationale.

Actuellement à 30% de réalisation, l'usine sera livrée durant le premier trimestre de 2018, a indiqué M. Belhadj Mostefa.

Pour sa part, le ministre de la Santé, a affirmé que cette unité permettra non seulement de réduire encore plus la facture d'importation, mais ouvrira les portes l'exportation notamment vers les pays arabes.

Il a ajouté que l'industrie pharmaceutique nationale assure aujourd’hui la satisfaction de 61% des besoins du marché local.

Par ailleurs, le Pdg de Huppharma a indiqué que cette nouvelle usine permettra de créer, 250 emplois directs et environs 1.000 emplois indirects.

Créée il y a 12 ans, le groupe Huppharma compte 4 entreprises couvrant différentes branches de l’industrie pharmaceutique telle que la production de médicaments génériques ainsi que la distribution.

Il dispose de 4 unités de production indépendantes alors que 3 autres unités sont en cours de réalisation à Constantine.

Basée à Djeddah, l'entreprise saoudienne présente dans 30 pays, est l'une des principales sociétés pharmaceutiques du Moyen-Orient.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.