TUNISIE
07/02/2017 13h:10 CET | Actualisé 07/02/2017 14h:07 CET

Ces Tunisiens offrent, entre autres, des soutiens gorges déchirés pour répondre à un appel au don!

facebook Amine Manai

L''affaire des dons de vêtements brûlés par les habitants de Ain Soltane a fait beaucoup jaser entre ceux qui trouvent cela scandaleux et ceux qui critiquent l'état pitoyable de dons devenus insulte pour ces habitants. Amine Manai a publié via Facebook un coup de gueule sur le sujet.

Le fondateur de l'association AFREECANa en effet posté un échantillon de certains dons. On y trouve de tout: "des soutiens gorges déchirés, des colorations pour cheveux utilisées et périmées, des vêtements et des chaussures en lambeaux, des vêtements moisis, etc", a-t-il fustigé . Un fourre-tout misérable qui ne répond pas à l'objet de l'appel au don, visant à aider en période de grand froid.

Contacté par le HuffPost Tunisie, Amine Manai révèle qu'un tiers des dons parvenus à l'association sont à jeter, déplorant le comportement égoïste de certains Tunisiens, leur manque de solidarité et le degré de leur indifférence.

Il est à noter que l'association AFREECAN a lancé un appel au don en faveur de cinq écoles à Kasserine, cinq écoles au Kef et deux autres à Sidi Bouzid, . Pour convaincre à contribuer, l'ONG met en ligne une vidéo d'enfants qui n'ont pas quoi porter pour aller à l'école avec des espadrilles déchirées et des sabots en plastique perméables à l'eau et à la boue.

LIRE AUSSi: Ces Tunisiens ont besoin de vos dons de vêtements. Voici comment procéder

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.