MAROC
07/02/2017 12h:01 CET | Actualisé 07/02/2017 12h:24 CET

Affaire Salim Cheikh: L'avocat du patron de 2M dénonce une tentative d'extorsion

MAP

JUSTICE - "Si ce qu'elle avance est vrai, qu'attend-t-elle pour aller déposer plainte?", invoque Me Youssef Chehbi dans l'affaire qui touche son client, Salim Cheikh. Le patron de 2M fait en effet l'objet depuis quelques jours de sérieuses accusations proférées sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook, S.B, une jeune femme accuse Salim Cheikh de l'avoir harcelée sexuellement et d'avoir abusé d'elle.

Des sms de chantage

Contacté par le HuffPost Maroc, l'avocat de Salim Cheikh dénonce une tentative d'extorsion de la part de la jeune femme. "Elle a subitement commencé à publier des accusations dangereuses sur son compte Facebook, puis a envoyé à mon client des sms de chantage", assure Me Youssef Chehbi, précisant qu'elle espérait obtenir ainsi un poste de présentatrice à la chaîne de télévision.

"Elle n'en est pas à son premier coup d'essai", ajoute Me Youssef Chehbi. "Elle n'a rien contre mon client, aucune preuve de ce qu'elle avance. Elle a par ailleurs publié son numéro de téléphone sur Facebook. Depuis, il est harcelé, il ne peut plus répondre au téléphone", poursuit-il, regrettant que les tentatives d'extorsion sur les réseaux sociaux ne soient pas assez réprimées par la loi.

Un appel et des captures d'écran

Les accusations ont été partagées sur le compte Facebook de la jeune femme, mais également sur une page publique du réseau social qui réunit près de 900 personnes, et où S.B. se présente comme journaliste.

Elle y publie plusieurs captures d'écran témoignant d'un échange de sms entre elle et le directeur général de 2M, datant des mois de juillet et août. L'année n'apparait en revanche pas dans les images publiées.

"Je ne vais pas me taire, je ne renoncerai pas à mon droit et je rassemblerai toutes les filles que tu as traitées de cette façon et cela va devenir une affaire d'opinion publique", peut-on notamment lire dans l'un de ces messages. "Je n'ai jamais cherché à te faire du mal et si je l'ai fait malgré moi, je m'en excuse", lui répond son interlocuteur.

La plaignante a également publié sur sa page l'enregistrement d'une conversation téléphonique avec une personne présentée comme Salim Cheikh. "Je suis dans un état dépressif. Tu ne sais vraiment pas ce que tu m'as fait ou tu plaisantes?", lui demande-t-elle au début de l'appel. "Je n'ai vraiment pas le coeur à rigoler... Dis-moi ce que tu as", lui répond-il. Après quatre minutes de conversation, la plaignante l'accuse de l'avoir harcelée et de poursuivre sa vie normalement. L'appel dure en tout neuf minutes.

Une audition en perspective

S.B., qui "n'a passé qu'un seul stage de deux mois à 2M en 2009" selon une autre source proche du dossier, n'a pour l'instant déposé aucune plainte contre le DG de 2M. Salim Cheikh, en revanche, porte plainte pour "menaces, chantage et tentatives d'extorsion".

Selon Maître Youssef Chehbi, la jeune femme devrait être auditionnée par la police dans les prochaines heures. Celle-ci n'a pour l'instant pas donné suite à nos demandes d'entretien.

LIRE AUSSI: