MAROC
07/02/2017 07h:01 CET

Arrestation près de Barcelone de deux Marocains membres présumés d'un groupe lié à Daech

Arrestation près de Barcelone de deux Marocains membres présumés d'un groupe lié à Daech
Guardia civil
Arrestation près de Barcelone de deux Marocains membres présumés d'un groupe lié à Daech

TERRORISME - Des agents de la Garde civile ont arrêté, mardi à Badalona près de Barcelone (nord-est), deux ressortissants marocains soupçonnés d'appartenir à un groupe lié à l’organisation terroriste Daech, indique le ministère espagnol de l’Intérieur.

Les deux hommes, âgés de 25 et 27 ans, sont accusés d'avoir endoctriné et de recruter des individus pour le compte de Daech, précise la même source dans un communiqué.

Les deux mis en cause ont réussi à recruter plusieurs personnes, par le biais de la propagande sur Internet. Des embrigadés qui étaient "totalement convaincus de voyager vers des zones de conflit pour rejoindre les rangs des organisations terroristes y opérant", explique le ministère espagnol. Les membres de ce groupe avaient manifesté sur les réseaux sociaux, de manière récurrente, leur disposition à rejoindre les rangs de Daech en Syrie.

Le trafic de drogue, un des moyens de financement

Le communiqué du ministère de l'Intérieur espagnol fait savoir, en outre, que les deux individus, présentés comme des "membres d’un groupe stable d’appui à Daech", auraient contribué au financement dudit groupe par le biais d’activités illégales liées notamment au trafic de drogue.

"Les deux individus arrêtés accordaient une attention particulière à l’aspect sécuritaire, étaient en contact permanent et partageaient des contenus sur Internet en utilisant des moyens sûrs. Leur préoccupation pour la sécurité était évidente à travers l’utilisation de plusieurs lignes téléphoniques, dont certaines obtenues probablement en utilisant de fausses identités", précise la même source.

Des perquisitions sont en cours dans les domiciles des deux mis en cause dans le but de recueillir des preuves supplémentaires de leurs activités sur Internet et les réseaux sociaux, où ils maintenaient des contacts avec des personnes aussi bien à l’intérieur de l’Espagne qu’à l’étranger.

Un total de 185 jihadistes présumés ont été arrêtés par les forces de sécurité espagnoles depuis l’activation en 2015 du niveau 4 de l’alerte antiterroriste.

LIRE AUSSI: