06/02/2017 12h:51 CET | Actualisé 06/02/2017 12h:51 CET

La France invitée d'honneur de la 4ème édition du Salon Halieutis

Halieutis

ECONOMIE – Prenant de plus en plus d’envergure, le salon Halieutis se tiendra du 15 au 19 février prochains à Agadir, avec pour invité d’honneur la France. Le principal objectif de l’évènement sera de mieux faire connaître le développement et les perspectives d’évolution de la filière pêche au Maroc par le biais du plan Halieutis, lancé en 2009.

Ce plan ambitieux, dont le terme est prévu 2020, se donne comme objectif de "mettre à niveau les infrastructures et la flotte, d’aménager les ressources, de développer l’aquaculture et de créer des pôles régionaux de compétitivité des produits de la mer", indique-t-on du côté du ministère de l’agriculture.

Le salon s'articule autour de cinq pôles complémentaires, à savoir le pôle flotte et engins de pêche, le pôle valorisation et process, un pôle international dédié aux entrepreneurs et institutions étrangères du secteur halieutique, un pôle institutionnel dédié aux institutions publiques et privées, ainsi qu'aux sponsors du Salon et un pôle animation qui accueille plusieurs activités didactiques destinées au grand public.

300 exposants nationaux et internationaux et 50.000 visiteurs sont attendus lors de cette 4ème édition du salon Halieutis.

Chiffres clés du secteur halieutique

  • La pêche maritime Marocaine génère une production annuelle de plus d’un million de tonnes, plaçant ainsi le royaume au premier rang des producteurs africains et à la 25ème place à l’échelle mondiale.
  • La contribution du secteur de la pêche maritime au Produit Intérieur Brut (P.I.B) a été de l’ordre de 2,3% en moyenne durant les 10 dernières années.
  • En termes d’emploi, la filière pêche génère plus de 170 000 emplois directs et près de 500 000 emplois indirects.
    • Le Maroc dispose de 6 ports en Méditerranée et de 16 ports sur la côte Atlantique. A travers ces différents sites, la pêche côtière est essentiellement composée de chalutiers, de senneurs, de palangriers et de navires mixtes.

  • L’industrie de traitement et de valorisation des produits de la mer donne naissance à divers produits transformés et représente 50% des exportations agro-alimentaires du Maroc, soit 7% de ses exportations totales en valeur.

LIRE AUSSI: