MAROC
06/02/2017 13h:56 CET | Actualisé 06/02/2017 14h:13 CET

L'AFPPE alerte sur une catastrophe écologique dans les eaux de Fès

Des dizaines de poissons morts dans le bassin du jardin Jnan Sbil situé au coeur de Fès
Des dizaines de poissons morts dans le bassin du jardin Jnan Sbil situé au coeur de Fès

ENVIRONNEMENT - Mais que font ces dizaines de poissons morts dans les lacs de Fès? L'Association fassie de pêche et de protection de l'environnement (AFPPE) lance un cri d'alarme sur la catastrophe écologique qui frappe actuellement plusieurs points d'eau de la ville et de la région.

Selon le président de l'association, Mohammed Bennis, le déversement en grande quantité de margines (les eaux issues de l'extraction de l'huile d'olive, à haute charge organique) ainsi que d'eaux usées de douars non équipés pour l'assainissement et de déchets industriels serait la cause de cette catastrophe.

L'oued Fès (aussi connu sous le nom de oued Al Jawaher), le bassin du jardin Jnan Sbil, qui a notamment abrité le festival des musiques sacrées de Fès l'an dernier, et le lac naturel Gueltat Laaraiss de Douiet, qui accueille diverses espèces d'oiseaux migrateurs et de poissons, sont tous concernés par cette tragédie.

lac gueltat laaraiss de douiet

Le lac Gueltat Laaraiss de Douiet, à 10 kilomètres de Fès

"Au bord du lac Gueltat, des débris de chantier sont déversés chaque jour en toute impunité", nous explique Mohammed Bennis. Une entreprise de travaux publics, sous-traitante du groupe Al Omrane, qui gère un chantier près du lac, serait à l'origine de ces déversements. Contactée par le HuffPost Maroc, la société fassie n'a pas encore donné suite à notre appel.

"La catastrophe date de début janvier, et a empiré à la fin du mois. L'eau est devenue complètement noire, et les poissons meurent par dizaines", ajoute Mohammed Bennis, photos et vidéos à l'appui.

L'association a alerté les autorités locales. Un courrier a été envoyé le 30 janvier au wali de la région et au directeur régional des Eaux et Forêts afin de requérir la tenue d'une enquête.

Le 31 janvier, une commission composée de membres de la direction régionale de l'Environnement de Fès-Meknès, du service assainissement de la RADEEF (Régie autonome de distribution d'eau et d'électricité de Fès) et de membres de l'Association fassie de pêche et de protection de l'environnement (AFPPE) a été dépêchée sur place.

poissons morts fes 1

Des poissons morts dans les eaux noirâtres de l'oued Al Jawaher

Selon le procès-verbal d'état des lieux consulté par le HuffPost Maroc, la commission a constaté la présence, au niveau de l'oued Fès, de poissons morts, "probablement à cause du manque d'oxygène". "La plante pistia est très dense au niveau du pont, et la couleur de l'eau stagnante est noirâtre", note la commission.

Concernant le lac Gueltat Laaraiss, où la couleur de l'eau est également noirâtre selon le PV, la commission a constaté "la présence de dépôt d'évacuation des débris de chantier et de déchets ménagers", ainsi que "le dégagement de mauvaises odeurs au bord du lac".

Le déversement de matières organiques dans les eaux fassies causerait la prolifération d'algues, empêchant les poissons de s'alimenter en oxygène et provoquant leur mort accélérée.

L'AFPPE, qui déplore "la lenteur des démarches administratives", espère une réponse rapide de la part des autorités locales pour mettre fin à cette catastrophe écologique.

LIRE AUSSI: