06/02/2017 08h:17 CET | Actualisé 06/02/2017 08h:17 CET

CHÔMAGE- L'agriculture a perdu 110.000 emplois en 2016

Flickr/mhobl

EMPLOI- Les chiffres annuels de l’emploi du Haut commissariat au plan sont tombés. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont loin d’être rassurants. L’économie nationale a perdu 37.000 postes nets d’emplois, résultant d’une hausse de 26.000 postes en milieu urbain et d’une perte de 63.000 en milieu rural. Une tendance lourde puisqu’une création annuelle moyenne de 27.000 emplois a été enregistrée durant les années 2014-2015 contre 95.000 durant la période 2008-2013.

Le secteur de l’agriculture a perdu 110.000 postes d’emploi, marquant une baisse de 3% du volume de l’emploi du secteur. En revanche, tous les autres secteurs ont créé des emplois (BTP, Services, Industries et Artisanat).

Chômage ou précarité, le dilemme des jeunes

Si des baisses de chômage ont été relevées chez les adultes de 35-40 ans, le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans a toutefois enregistré une hausse de 1,7 points. Le nombre de personnes en situation de sous-emploi, qui connaît une majorité de 15-24 ans, a également augmenté entre 2015 et 2016, passant de 1,1 à 1,2 millions.

Malgré la conjoncture, le BTP continue de créer de l’emploi

Après une perte moyenne de 35.000 postes d’emploi par an durant les années 2012 et 2013 et une stagnation en 2014, le secteur des BTP a créé 36.000 emplois (+3,6% du volume de l’emploi du secteur) en 2016, soit le double de ce qu’il a créé en 2015. Pourtant, le secteur a bouclé l’année 2016 en crise. Selon l’association professionnelle FNBTP (Féderation Nationale des bâtiments et travaux publiques), l’actuel volume de mises en chantier ne représente même pas les deux tiers de ce qui avait été initié il y a 4 ans.

LIRE AUSSI: