ALGÉRIE
05/02/2017 06h:13 CET | Actualisé 05/02/2017 06h:45 CET

El Hadi Ould Ali revient à la charge: "Mohamed Raouraoua doit rendre des comptes aux pouvoirs publics"

SAO PAULO, BRAZIL - JUNE 11:  Mohamed Raouraoua, FIFA Executive Committee member and former Chairman of the Media Committee speaks during the 64th FIFA Congress at TEC on June 11, 2014 in Sao Paulo, Brazil.  (Photo by Alexander Hassenstein - FIFA/FIFA via Getty Images)
Alexander Hassenstein - FIFA via Getty Images
SAO PAULO, BRAZIL - JUNE 11: Mohamed Raouraoua, FIFA Executive Committee member and former Chairman of the Media Committee speaks during the 64th FIFA Congress at TEC on June 11, 2014 in Sao Paulo, Brazil. (Photo by Alexander Hassenstein - FIFA/FIFA via Getty Images)

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali est revenu à la charge samedi 4 février 2017 contre le président de la Fédération algérienne de football (FAF). Il a encore appelé Mohamed Raouraoua "à rendre des comptes aux pouvoirs publics suite à l'élimination "précoce et humiliante" des Verts de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) au Gabon.

El Hadi Ould Ali intervenait en marge de sa visite de travail et d'inspection dans la wilayas d'Alger, selon l'APS.

"C'est inadmissible"

Le ministre en a profité pour revenir sur la performance "médiocre" de l'équipe nationale durant la CAN 2017, affirmant que la FAF, malgré son indépendance et son affiliation à la la FIFA (Fédération internationale de football association), doit tout de même des explications aux "pouvoirs publics eu égard aux moyens mis à sa disposition".

"Le peuple algérien s'attendait à de meilleurs résultats eu égard aux moyens mis par les pouvoirs publics à la disposition de l'équipe nationale pour une meilleure préparation à la CAN 2017", a-t-il justifié.

Mais El Hadi Ould Ali semblait surtout réagir à des déclarations que la chaîne de télévision Ennahar attribuait à Mohamed Raouraoua, malgré le virulent démenti de ce dernier.

Cette chaîne affirmait détenir un enregistrement dans lequel M. Raouraoua déplorait le désinvestissement de l'Etat et du gouvernement de la FAF et de la sélection algérienne notamment. Des déclarations qualifiées "d'inadmissibles" par El Hadi Ould Ali.

"En tant que ministre, je dois présenter le bilan de la participation algérienne au Premier ministre et au président de la République. C'est inadmissible de dire que l'Etat n'a pas mis les moyens nécessaires lors des trois dernières années pour une meilleure prise en charge de la sélection algérienne et du football algérien", a-t-il dit.

Il donnait pour preuve la rallonge supplémentaire de 2,5 milliards de DA que l'Etat entend allouer pour "aider les clubs amateurs, acheter des bureaux à l'ensemble des ligues et financer la formation pour les arbitres".

Le même responsable expliquait au lendemain de l'élimination des Verts que la FAF "devrait se réunir avec le ministère et les membres du bureau fédéral afin de donner des explications et d'exposer les causes de cet échec et cette participation médiocre, pour ensuite corriger les erreurs et trouver des solutions, loin de toute critique négative".

Mohamed Raouraoua expliquait quant à lui qu'il continuera à ses responsabilités de président de la FAF jusqu'à la prochaine assemblée générale élective et que son sort à la tête de cette association sera décidé par le Bureau fédéral de la FAF dans sa prochaine réunion .

"Le président qui a échoué doit partir"

El Hadi Ould Ali a par la suite évoqué l'échec de la participation algérienne aux Jeux olympiques de Rio, estimant que le président qui "a échoué dans la gestion de sa fédération durant le mandat olympique 2013-2016 doit partir".

"Nous sommes en train d'évaluer les fédérations sur les plans financier et administratif, et ce, avant l'organisation des assemblées générales électives. Celui qui a échoué dans sa mission durant le mandat olympique 2013-2016 doit céder sa place. Un contrat d'objectif a été signé par les fédérations. C'est sur cette base qu'on va évaluer le rendement de chaque instance", a-t-il promis.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.