02/02/2017 10h:15 CET | Actualisé 02/02/2017 10h:15 CET

Proximité client : Djezzy poursuit l'ouverture de nouvelles boutiques

djezzy

En poursuivant le déploiement de sa 4G, après avoir accompli son réseau 3G, Djezzy vise un autre objectif, celui de se rapprocher davantage de ses clients. L’opérateur prévoit d’atteindre 500 boutiques toutes avec le même design de "proximité".

Les Centres de Services (CDS) de Djezzy sont en train de connaître un véritable lifting, dans le cadre de cette étape "importante dans le processus de transformation" que connaît l’opérateur. Selon une source chez Djezzy, en 2016, l’opérateur a ouvert "21 boutiques" avec un "nouveau design" portant à le "nombre de structures opérationnelles à 95 ". "Pour l’année en cours, les équipes travaillent d’arrache-pied pour livrer 151 nouvelles boutiques".

Au cours de janvier dernier, "six nouvelles boutiques" ont été inaugurées à Laghouat, Bouira, Tlemcen, Oran, Relizane et Mascara. En même temps, plusieurs autres CDS ont été rénovés et ont rouvert un peu partout dans le pays. Une touche " digitalisation" a été apportée à ces boutiques où les abonnés et futurs abonnés "sont invités à vivre une expérience client totalement innovante, guidée par une équipe formée spécialement pour leur faire découvrir toutes les opportunités du monde digital", ajoute la même source.

C’est l’ensemble des boutiques de Djezzy implantées dans les 48 wilayas "qui sont en train de changer afin de s’adapter aux exigences de l’ère digitale, répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et accompagner la mutation de l’opérateur vers une entreprise technologique". Un processus de redéploiement amorcé depuis les accords de janvier 2015 marquant l’entrée du FNI dans le capital de Djezzy.

"Nous avons l’ambition d’ouvrir entre 300 et 500 boutiques sur le territoire national. Nous l’avons toujours dit, car nous pensons qu’il est extrêmement important pour Djezzy d’être un opérateur de proximité. Au lancement de la 4G à Alger, depuis notre boutique de Bab El Oued, il y avait un flux ininterrompu de clients. Nous disposons aujourd’hui de 95 boutiques, mais si nous réussissons à en voir 500, cela voudra dire que nous mettons en place le dispositif qui permettra de mieux couvrir le territoire national et de répondre aux besoins des consommateurs. Il y a donc cette proximité avec le client qui nous manque aujourd’hui", a récemment déclaré Vincenzo Nesci, Président Exécutif.

Au-delà du souci de proximité, l’opérateur réaffirme son engagement à mettre le client au centre de sa stratégie. "Ce à quoi nous aspirons avec une nouvelle formule ; ça devra être une boutique où il y a des personnes qui sont capables d’identifier le besoin du client et de lui offrir la solution idéale. Cela veut dire que nous misons sur des personnes aux profils très différents de ce dont nous disposons actuellement. Nous allons repenser complètement les profils d’embauche et les formations à dispenser à nos futurs collègues", affirmait encore le président exécutif sur les colonnes d’un quotidien national.

Formation, partage

Selon Djezzy, les nouvelles boutiques « ne se résument pas à de simples comptoirs de ventes de produits même si cela relève de la base de la pratique commerciale » de toute entreprise. Dans sa nouvelle vision, Djezzy affirme vouloir "créer des centres de formations et des lieux de partage de la connaissance et d’initiation au monde digital".

L’opérateur va donc poursuivre sa politique de recrutement en ciblant des "profils différents" pour "animer les nouvelles boutiques, déceler les besoins des clients et les orienter vers les services adaptés à leur mode de consommation".

Une grande partie la transformation de Djezzy est liée au "changement de culture d’entreprise", affirmait tout récemment le nouveau Directeur Général, Matthieu Galvani, dans un entretien accordé à plusieurs titres de la presse. "On veut continuer à être les meilleurs. Pour cela, il faut trouver les bons moyens et les bons investissements pour se rapprocher davantage du client. Nous avons un plan d’investissement très important pour augmenter le nombre de magasins. On planifie de recruter plusieurs centaines de personnes dans un temps assez court, et s’assurer qu’ils aient les bonnes formations, qu’ils comprennent bien les produits, qu’ils soient bien encadrés, et qu’ils adoptent des procédures de travail différentes de celles qu’ils avaient avant ".

Pour M. Galvani, lorsqu’un employé de Djezzy "propose à client un smartphone avec un plan tarifaire où il y a de la data et de la voix en illimité", il faut qu’il prenne "le temps de lui expliquer, de lui suggérer d’acheter tel smartphone et pas un autre, de comprendre son usage, et non pas de lui vendre un pack plus cher ou moins cher". "Il faut que les gens puissent entrer dans un magasin, poser des questions, sans être obligés d’acheter", a-t-il déclaré.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.