ALGÉRIE
30/01/2017 15h:49 CET | Actualisé 30/01/2017 15h:50 CET

Fusillade de Québec: un seul des deux hommes interpellés considéré comme suspect

HuffPost Quebec

Un seul des deux jeunes hommes interpellés à la suite de la fusillade meurtrière à la mosquée de Québec dimanche soir "est considéré comme suspect", a annoncé lundi la police.

"La Sûreté du Québec (SQ) confirme qu'un seul des individus arrêtés hier soir en lien avec l'attentat de Québec est considéré comme suspect", a indiqué la police québécoise.

"Suite à l'enquête, l'autre individu est maintenant" entendu à titre de "témoin", a précisé la SQ sur son compte Twitter.

Selon les médias locaux, l'étudiant en science politique Alexandre Bissonnette serait l'individu considéré comme suspect et aurait téléphoné à la police pour se rendre.

Etudiant canadien d'origine marocaine, Mohamed Khadri a été entendu comme témoin et relâché, selon les médias.

La police et des témoins avaient d'abord indiqué dimanche soir que deux hommes cagoulés avaient ouvert le feu à l'intérieur de la mosquée au moment de la prière, faisant six morts et huit blessés, dont cinq sont toujours dans un état critique.

Une personne avait été interpellée près de la mosquée, un deuxième avait appelé le numéro d'urgence pour se rendre et avouer avoir participé à la tuerie, avait expliqué un peu plus tôt lundi Denis Turcotte, inspecteur de la ville de Québec.

Le suspect qui a appelé la police pour se rendre "a dit qu'il était impliqué dans l'incident", avait expliqué Martin Plante, officier de la Gendarmerie du Canada (GRC, police fédérale).

La police n'a pas immédiatement expliqué les raisons de ce revirement dans l'enquête, à savoir si la fusillade est l'oeuvre d'un seul tireur ou si un deuxième tireur est toujours dans la nature.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.