TUNISIE
26/01/2017 04h:56 CET

Le représentant juridique de Nidaa Tounes annonce le gel de l'adhésion de 6 membres et réfute l'exclusion de Hafedh Caid Essebsi

Hafhed Caid Essebsi (C), son of Tunisian president Beji Caid Essebsi, meets with Nidaa Tounes party leaders in Tunis, Tunisia November 3, 2015. Tensions between two wings of Nidaa Tounes, whose name means Call of Tunis, spilled over into violence last week when a party meeting descended into open fighting with fists and sticks. A split within Nidaa Tounes could trigger political instability in the country that launched the first of the Arab Spring revolutions in 2011. Thirty-two of Nidaa Tounes' 86 lawmakers have already threatened to break away in protest at what they see as attempts by President Beji Caid Essebsi, who founded the secular party in 2012, to impose his son Hafhed as its leader. The president's office rejects those accusations.  REUTERS/Zoubeir Souissi
Zoubeir Souissi / Reuters
Hafhed Caid Essebsi (C), son of Tunisian president Beji Caid Essebsi, meets with Nidaa Tounes party leaders in Tunis, Tunisia November 3, 2015. Tensions between two wings of Nidaa Tounes, whose name means Call of Tunis, spilled over into violence last week when a party meeting descended into open fighting with fists and sticks. A split within Nidaa Tounes could trigger political instability in the country that launched the first of the Arab Spring revolutions in 2011. Thirty-two of Nidaa Tounes' 86 lawmakers have already threatened to break away in protest at what they see as attempts by President Beji Caid Essebsi, who founded the secular party in 2012, to impose his son Hafhed as its leader. The president's office rejects those accusations. REUTERS/Zoubeir Souissi

Le représentant juridique du mouvement Nidaa Tounes, Mourad Dellech a annoncé, mercredi, le gel de l’adhésion de six membres du parti sans citer leurs noms.

Depuis plus d’un mois, la commission du règlement intérieur de Nidaa Tounes a décidé de geler l’adhésion de six membres du parti après avoir reçu des plaintes pour tentatives de déstabiliser le mouvement, a souligné Dellech lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion de l’instance politique de Nidaa.

Le représentant juridique du parti a, catégoriquement, démenti l’exclusion du directeur exécutif du parti Hafedh Caïd Essebsi, précisant que cette information est dépourvue de tout fondement.

”Il n’y a pas eu de changement à la tête du mouvement“, a-t-il assuré ajoutant que les postes de responsabilité sont régis par le règlement intérieur et le statut du parti, approuvé en janvier 2016 lors du congrès de Sousse.

L’instance dirigeante” du mouvement Nidaa Tounes avait décidé, lundi dernier, à l’issue de sa réunion à Tunis d’évincer Hafedh Caïd Essebsi du parti, estimant que les autorités qui continueront à traiter avec lui devront assumer leurs responsabilités du fait qu’il “représente illégalement le parti”.

Le communiqué a été signé par Ridha Belhaj, Boujemaa Rémili, Khémaies Ksila, Naceur Chouikh, Faouzi Maaouia et Abdelaziz kotti.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.