ALGÉRIE
25/01/2017 06h:46 CET | Actualisé 25/01/2017 06h:46 CET

Indice de perception de la corruption: l'Algérie 108e en 2016, régression de 20 places par rapport à 2015

A picture taken on October 26, 2009 in Lyon, central France shows plates of false printed Algerian Dinar banknotes, shown during a press conference given after the police broke up a network of counterfeit currency. Twelve people were jailed and indicted on October 25, but the network has already used at least 200,000 banknotes of 1,000 dinars, or nearly 2 million Euros, said judicial police.  AFP PHOTO PHILIPPE MERLE (Photo credit should read PHILIPPE MERLE/AFP/Getty Images)
PHILIPPE MERLE via Getty Images
A picture taken on October 26, 2009 in Lyon, central France shows plates of false printed Algerian Dinar banknotes, shown during a press conference given after the police broke up a network of counterfeit currency. Twelve people were jailed and indicted on October 25, but the network has already used at least 200,000 banknotes of 1,000 dinars, or nearly 2 million Euros, said judicial police. AFP PHOTO PHILIPPE MERLE (Photo credit should read PHILIPPE MERLE/AFP/Getty Images)

L'Algérie, qui fait partie des pays les plus corrompus au monde selon Transparency International, est classée 108e sur 176 dans le rapport "Indice de perception de la corruption en 2016", reculant de 20 places par rapport à l'édition 2015 du même classement.

L'Algérie, qui réalise un score négatif de 34 sur 100 (36/100 en 2015), partage la même performance avec l'Egypte, la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie et la Guyane. Le pays est le 3e plus corrompu au Maghreb, se classant derrière le Maroc (90e) et la Tunisie (75e), mais devant la Mauritanie (142e) et la Libye (170).

Tout comme le "saut" réalisé en 2015 par rapport à 2014 (100), le recul de l'Algérie dans ce classement l'année passée s'explique surtout par la hausse des pays jaugés par Transparency (176 en 2016 contre 168 en 2015).

Transparency International ne détaille pas la performance de l'Algérie dans ce classement mais ne manque pas de noter une mention spéciale au profit de la Tunisie, "bon élève" de la région MENA.

La même ONG a sévèrement critiqué les pays du Golfe et l'Egypte, où les autorités "semblent traîner à mettre en place une politique réelle de lutte contre la corruption".

Ce classement a vite fait réagir l'Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), qui qualifie ces résultats de "désastreux" sur sa page Facebook.

La Finlande, la Nouvelle-Zélande et la Suède sont les pays les plus "clean", occupant la tête de ce classement. Les pays les plus corrompus du monde selon Transparency International sont la Corée du Nord, le Soudan du Sud et la Somalie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.