ALGÉRIE
24/01/2017 08h:54 CET | Actualisé 24/01/2017 08h:55 CET

Intempéries: "tous les moyens de l'Etat sont mobilisés", selon le ministère de l'Intérieur

Village ain el maleh in medea wilaya, 80 km southwest of Algiers, cooking gas bottles and some major products have been in short supply for several days due to a rare wave of cold and snow in Algeria on 18 January 2017.  (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)
NurPhoto via Getty Images
Village ain el maleh in medea wilaya, 80 km southwest of Algiers, cooking gas bottles and some major products have been in short supply for several days due to a rare wave of cold and snow in Algeria on 18 January 2017. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

"Tous les moyens de l'Etat sont mobilisés pour faire face aux situations engendrées par les intempéries qui affectent le nord du pays depuis plusieurs jours, a indiqué mardi 24 janvier 2017 un responsable du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.

"Depuis le début des intempéries, le 10 janvier dernier, tous les moyens de l'Etat sont mobilisés et l'Armée nationale populaire (ANP) est requise par le président de la République afin d'intervenir dans les wilayas touchées par ces intempéries pour désenclaver certaines localités et porte assistance aux populations en difficulté", a déclaré Hassan Kacimi, responsable du centre opérationnel de gestion et de suivi des intempéries au ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, sur les ondes de la chaîne III de la Radio algérienne.

M. Kacimi a relevé que "tous les secteurs concernés sont à pied d'œuvre pour faire face à cette situation, quelles que soient les difficultés rencontrées", ajoutant que les autorités publiques "sont informées en temps réel du déroulement des opérations".

"Nous suivons la situation d'heure en heure au niveau du ministère pour suivre l'évolution de la situation", a-t-il assuré, précisant qu'entre le 10 et le 12 janvier en cours, la Gendarmerie nationale a effectuée "2.241 opérations sur le terrain".

"Les conséquences de ces intempéries sont comptabilisées et évaluées, et chaque secteur intervient pour rectifier les dysfonctionnements et les insuffisances constatés", a-t-il souligné.

Concernant les dégâts humains occasionnés par les intempéries depuis le 10 janvier dernier, le même responsable a déploré "le décès de 5 personnes dont certaines d'entre elles ont été emportées par les crues d'oueds", ajoutant que ce bilan "ne concerne pas les décès liés aux accidents de la route et à l'inhalation du monoxyde de carbone".

LIRE AUSSI: Des pluies assez marquées sur le Centre et l'Est du pays

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.