MAROC
23/01/2017 17h:04 CET | Actualisé 23/01/2017 17h:05 CET

Oxford Business Group : "L'économie marocaine montre de la résilience"

Glass globe with North America and business papers
scyther5 via Getty Images
Glass globe with North America and business papers

ECONOMIE- Haut commissariat au Plan, Moody’s, Fonds monétaire international, Centre marocain de la conjoncture… En ce début d’année, les institutions publiques autant que les agences de notations se bousculent pour livrer leurs prévisions de croissance pour l’économie marocaine.

Pour la publication scientifique Oxford Business Group, «l’économie marocaine montre de la résilience». Le ralentissement économique «devrait être de courte durée», selon son rapport.

En effet, si de nombreux pays dans la région ont enregistré une chute des investissements directs étrangers (IDE) au cours des cinq dernières années, le Maroc affiche des IDE en augmentation de 11% entre 2010 et 2015, ces derniers atteignant 39 milliards de dirhams (3,6 milliards d’euros). Le gouvernement cherche également à tirer profit des IDE et d’en attirer de nouveaux à l’aide de la nouvelle Chartre de l’investissement adoptée en juillet.

«Les mesures incitatives récemment mises en place afin d’encourager les investissements, les réformes financières, les efforts visant à améliorer les infrastructures et l’attention accrue accordée aux énergies renouvelables devraient donner un coup de fouet au développement économique du royaume», indiquent les rapporteurs de l’OBG. Ces derniers prennent comme exemple la nouvelle charte de l’investissement, la mise en place de l’Autorité marocaine des marchés, l’ouverture vers les banques participatives ou encore les stratégies d’efficacité énergétique.

LIRE AUSSI :